OK, c’est bon, je peux mourir.

On est arrivé un peu à la bourre, on a pas vu All Time Low et raté le début de Cypress Hill mais on s’en fout. Les rappeurs c’était sympa, un peu relou à la longue, même s’ils ont bien mis le feu avec Insane In The Brain et Hits From The Bong, fort gros pétard à l’appui. Le set se finit par un solo d’infra-basses aux congas et un Rap Superstar sympa comme tout. Bref, c’est pas pour eux que j’ai fait le déplacement mais c’était cool à voir.

Je me serais battu pour avoir les tickets, mais grâce à Musha, j’ai récupéré tout ce qu’il fallait le jeudi midi (je t’en dois une bro). Retour en enfance programmé, des baggys et des t-shirts Goéland en veux tu en voila (moi qui croyait à Paris : capitale de la mode), tout est là pour accueillir les dieux du punk rock californien, les bien nommés Blink182.

On se rapproche de la scène, perdus dans la foule – parce que je connais pas les chiffres, mais devait il y avoir vraiment BEAUCOUP de monde -, la lumière s’éteint et BAM, Dumpweed, direct, à l’ancienne.

Pris dans un mouvement de foule à n’en plus finir , je perds de vue mon padre – doyen du pogo ce soir – qui réussira à me rejoindre sur la chanson d’après, Feeling This. Je vais pas vous faire tout le set comme ça, mais ils ont tout fait. Peut-être un peu trop tapé dans leur dernier album, mais tous mes classiques étaient là, First Date, All The Small Things, Reckless Abandon, Violence, What’s My Age Again et même Dont Leave Me – le titre que j’ai joué 1000x quand j’ai eu ma première batterie.

Le seul bémol, c’est le mec à coté de moi qui chantait toutes les leads de guitare à la bouche, excessivement énervant. Et aussi les mecs qui montent sur les épaules de leur pote devant toi quand tu prends une vidéo. Excessivement énervant.

Mark et Tom font le show, « Je vais à la plage avec mes stylos« , blagues potaches et danses ringardes. A l’ancienne je vous dis. Et Travis assure juste comme un enculé. Pas moins. La preuve avec le solo de batterie :

Je vous cache pas que j’ai surement jamais autant fait ma groupie de toute ma vie que ce soir là. Tout ce qu’il fait sonne. C’est terrible. Je suis sur que même le break le plus kitsch du monde rendrait trop bien avec lui. Pis la tête à l’envers c’est pas rien. Même Slipknot le faisait pas ça.

Enfin, un bon Carousel pour mettre tout le monde d’accord et un « GO CONFETTI » pour Dammit, avant de quitter la scène.

J’aurai beau pleuré toutes les larmes de mon corps, ils reviendront pas.

J’ai encore du mal à réaliser que j’ai vu Blink 182. Un des seuls groupes que j’écoute encore maintenant qui était déjà sur mon étagère il y a dix ans. Je peux pas tout raconter, tellement tout était trop bien, tellement je trouve pas les mots justes, tellement je suis f***ing fan et que rien n’aurait pu me décevoir. Avec un peu de recul et mon inaptitude à l’objectivité, je le dis, je l’avoue, je l’assume : BEST SHOW EVER.

Setlist :

  • 1. Dumpweed
  • 2. Feeling This
  • 3. The Rock Show
  • 4. What’s My Age Again?
  • 5. Violence
  • 6. I Miss You
  • 7. Stay Together for the Kids
  • 8. Down
  • 9. Always
  • 10. Stockholm Syndrome
  • 11. First Date
  • 12. Man Overboard
  • 13. Don’t Leave Me
  • 14. All the Small Things
  • 15. Reckless Abandon
  • 16. Josie
  • 17. Anthem Part Two
  • Encore:
  • 18. Drum Solo
  • 19. Carousel
  • 20. Dammit
  • 21. Family Reunion

About this article

Share it like you like it