Mikkeller Beer Celebration

Mes aïeux, on se souviendra de ce passage chez les vikings avec @bernie_pez. Envoyés en émissaires pour sûrement le plus gros festival de craft beer d’Europe, on avait fait un peu de repérage sur Copenhague et on s’était décidé pour commencer par le Warpigs. On s’attendait à un truc cool, mais on a cru un moment...

Coolum 4 life

Je me fais tatouer de moins en moins souvent (apparemment, acheter une maison, ça creuse les finances), mais heureusement que mon dear Clément Baptiste est toujours là pour m’encrer dès que l’occasion pointe le bout de son nez. Mon mollet mexicain a donc gagné un emblème supplémentaire de notre mariage et un gros chèque de...

Cant Stop The Feeling

Je dois rendre un article, celui sur mon aller-retour expédié en quatre jours en Californie, sur fond de nouveau Blink 182. Et puis il y a eu le décalage horaire, les soirées bières, les enregistrements de podcasts (qui arrive, promis!) et les aléas du quotidien, et me voilà début novembre. Plutôt que de se morfondre une fois de plus...

#R30

Avec @cyshini, on avait promis un week-end de fifou à @mrrayures. Comme on lui avait payé les billets pour remonter dans le NPDC, Monsieur était persuadé qu’on lui préparait du fun chez les chtis, mais on a poussé un peu les murs. Après une bonne bière au Bellerose (la bonne excuse professionnelle), on embarque le loustic pour...

Lava you

Ça fait presque 9 mois qu’on est marié, il est grand temps de partir en lune de miel ! (Car non, le Mexique c’était que le mariage, rien à voir avec un voyage de noces, pas d’arnaque) On met les petits plats dans les grands, au bout du cliché (et du porte-monnaie), on s’arrache en Polynésie. On avait ça dans un...

The Believer

Chers lecteurs, J’ai une confession à faire. Je suis allé à la messe. Quand j’étais à Sydney. Je comprendrais que vous ne compreniez pas, ce n’est pas vraiment dans mes habitudes. Mais il faut « s’ouvrir l’esprit », comme elle dit. Et l’Australie et toutes ces rencontres fortuites...

One day in Paris

Vendredi dernier, c’était un peu le vendredi de l’inconnu. Direction la capitale, nous jeunes provinciaux que nous sommes, à la découverte des bouchons, klaxons à outrance et the place to be si vous voulez traverser partout, n’importe quand. Vous avez le droit, vous êtes français, c’est ce qu’on m’a...