• Share on Google+

Quel bordel. Je sais pas par où commencer. Un réveillon de la St Sylvestre tout en bières et dicté par le sabre gravé de Grand Expert pour une fabuleuse expérience en 4D.

Tout d’abord, une caisse de Jupi d’arrivée, juste pour se mettre en jambes, préparer les chips et découper du filet mignon fumé, qui ressemble plus à un ersatz de penis de taureau séché.

Un trio de Ale Apothecary pour entamer le début de la fin, parfaites pour faire tremper les rouleaux de printemps ou rincer un guacamole d’avocats pas mûrs particulièrement réussi.

Les DEYA du King servies à la marocaine directement dans la bouche pour arrêter l’acidité infinie.

L’orgie de raclette fumée et de charcuterie italienne rincées à la Cascade sabrée par un membre du Black Occvlt Sabring Clvb.

Beaucoup d’amour déversé dans la bouche de chacun pendant qu’on reprenait tous en choeur I Want It That Way. Pas de méprise, l’amour était une Mikkeller Baghaven Beer Club sabrée par mes soins. C’est aussi ça les Backstreet Boys.

« Moskau, Moskau
Wirf die Gläser an die Wand
Russland ist ein schönes Land
Ho ho ho ho ho, hey ! »

Une Tilquin Mûre honorée d’un sabrage équilibriste qui me rappelle que me remettre au sport ne sera pas qu’une simple résolution, mais une nécessité pour cette année.

Le Magnum de Oude Gueuze Armand & Gaston sabrée à minuit, exactement après le break de batterie d’intro de How You Remind Me de Nickelback. À boire évidemment from the bouteille pour se lancer à la conquête de 2020.

Une Cantillon 100% Lambic Bio poussiéreuse qui venait de fêter sa décennie.

De magnifiques Donzoko Helles explosées à la seule force du front. Enfin dans nos rêves les plus fous seulement. On les a vraiment ouvertes au couteau en shotgun et la dernière en marchant dessus. Complètement disrespecté ces malheureuses cans.

Une ABT 12 Oak Aged blendée à la Jupi pour un meilleur équilibre (une fois de plus), accompagné d’un petit Caprice des Dieux en bromance, puis d’une bataille de sapin de Noël.

Le Perfecto.

Scooter, God Save The Rave, tout le monde part en couille, du breakbot, des verres qui giclent, une 3F Honing sauvagement sabrée par le boss après avoir pris soin de mettre ses lunettes.

4h du matin, des merguez flambées au gin dans la poêle, un mont d’or dans le four, un kilo de frites périmées dans la friteuse. Je vous laisse tirer vos propres conclusions.

Le dernier shooter de gin après avoir tué deux vintages de Bourbon County dans un bock en grès… Putain, y’avait rien de raisonnable dans ce dernier verre. Vraiment rien.

Bref, un nouvel an d’adolescents. Jean Guilb Palais des Plaisirs a vibré cette nuit. Que toute l’année puisse être aussi débile.