• Share on Google+

OOOOOUUUUUUUUUhhhh que je commence à apprécier cette façon de faire de la « radio ». Surement l’épisode dont je suis le plus fier depuis le début de nos tentatives de podcasts, avec un savant mélange de lol, d’awkwards silences, de vraies infos et une vraie phase où on ne raconte pas que de la merde, sur un vrai thème et dans la bonne humeur. Bref de Tiny Moving Parts jusqu’à Supruga, c’est exactement ce que je veux faire de RMDW.

Une émission politisée, vide de transitions, pleine de bagarre, d’émotions, d’anecdotes qui dénoncent pour une tracklist spéciale rentrée des classes. Heureusement avec une apparition de Kamini pour équilibrer. Et aussi, « NAZI PUNK FUCK OFF« .