• Share on Google+

Je ne compte plus le nombre de fois où je suis allé en Italie, mes origines obligent. Mais alors que je ne suis qu’à 25% italien (si mes calculs sont bons, c’est peut être encore moins), je suis bien à 50% polonais. Et là je suis sûr du calcul. J’ai pourtant jamais foutu un putain d’orteil en Pologne.

Mais maintenant c’est réglé, puisque je rentre tout juste de Cracovie. Un pèlerinage subitement devenu indispensable pour la petite famille, puisqu’au même niveau que mon pourcentage total rital (un spin off de Total Recall avec De Niro et Benigni), ma fille, elle, est bien 25% polonaise, calcul véridique.

Venons en directement aux faits : oui, on trouve de la vodka de feu partout, oui elle est vraiment meilleure, et oui elle coûte vraiment moins cher. De quoi te faire sentir chez toi tout de suite, encore plus quand la première chose que tu fais en récupérant les clés du AirBnB, c’est évidemment de mettre une bouteille de Soplica au congel.

SOPLICA

On a clairement passé plus de temps à picoler que visiter la ville, donc ce post va s’en retrouver drôlement réduit.

Mais on a kiffé se promener dans le vieux quartier juif entre vieilles bâtisses instables, restaurants old school comme hipster, à se repaître de zapiekanka (des tartines locales aux champignons gratinées <3 ) sur la Plac Nowy, boire des verres à l’Alchemia et shooter toutes les murales de street art géantes de Kazimierz, jusqu’à finir dans le brewpub de Brokreacja à jouer aux fléchettes.

JEW MURAL

KAZIMIERZ

STREETART KRAKOW

Même si peut-être une chouille Disneylandisé pour les touristes, on a tout autant kiffé le centre ville, ses rues pavées et piétonnes, la place Rynek Glowny, sa basilique Kościół Mariacki – qu’on aura instantanément renommée Ste Mariachi pour des raisons évidentes -, son stop pour officiellement goûter des pâtisseries locales et officieusement prendre un polish coffee, s’arracher d’abord le tube digestif avec du Spirytus Rektyfikowany à 95% avant qu’il ne nous arrache la tête, ses jazz clubs avec des tueurs de la musique, et les innombrables Żurek, soupes traditionnelles qui calent et calment les ardeurs de la vodka.

rynek glowny

inside St Mariachi

Ste Mariachi

ZUREK

Et pour finir, dessaouler prendre le temps et l’air le long de la Vistule gelée, avec vue sur le Zamek Królewski na Wawelu, le Château de Wawel, ses calèches et ses princesses, ses cygnes et ses péniches.

Vistule gelée

Zamek Królewski na Wawelu

Cracovie, tu me manques déjà.