• Share on Google+

Ca fait longtemps que j’avais pas dégoté un jeu à la con. Mais quand « Chuck Norris » est apparu sur l’écran de l’App Store, j’ai senti comme une pression fantôme qui m’a fait télécharger ça fissa. Et depuis je custom mon Chuck Norris comme un fan de tuning chti sa R5 GTI. Mais revenons un peu en arrière pour expliquer deux trois choses simples sur Non Stop Chuck Norris.

On parle d’une espèce de beat’em all, avec Chuck comme héros qui claque des tatanes à tout le monde automatiquement. Là où nous – simples humains – intervenons, c’est pour changer l’équipement du bonhomme, chaque pièce glanée au cours du jeu ayant des attributs plus ou moins puissants qui aident à passer les niveaux et déglinguer des boss, le boss ultime étant un robot-chat-9000. On se pose quand même là en terme de WTF.

null

Et donc je custom mon Chuck Norris comme un fan de tuning chti sa R5 GTI. Sombrero, katana, selfie stick, masque de cheval, poêle, bazooka ou panneau stop… Tout peut être une arme pour Chuck Norris.

dw19ht norris

Et puis il y a tout un tas de gadgets annexes. Des coups spéciaux à base de pompes qui créent des tremblements de terre. Des animaux totem qui viennent filer un coup de main à Chuck pour la castagne. J’ai débloqué un blaireau pour le moment, je sais pas comment le prendre. Un mode survie, un autre en équipe, c’est assez complet au final pour un jeu où tout ce qu’il y a faire, c’est regarder Chuck Norris mettre des savates à des cactus et des mécréants, le tout saupoudré de Chuck Norris facts.

Bref, depuis, c’est Non Stop Chuck Norris. Et vous devriez faire de même.