• Share on Google+

Tiens, ça faisait longtemps que je m’étais pas laissé embarquer dans un jeu à la con. En ce moment, je suis sur Underworld Football Manager.

« dw19ht, qu’est ce que tu branles,
depuis quand tu joues à des jeux de foot ? »

Alors sache que sans être un geek du ballon rond, je suis quand même les branlées que colle le Bayern en Bundesliga, ce Classico volé au Real ou l’épopée formidable de Monaco en Champions League. Et que même sans avoir acheté de Fifa depuis 2011, mon passif sur Entraîneur 99 avec mon duo Raul/Del Piero en attaque n’est jamais bien loin.

Mais au final rien à voir.

Underworld Football Manager

Là on part sur un jeu aux équipes complètement fictives, où il faut recruter malin, faire évoluer ses joueurs et jouer aux enchères pour dégoter quelques pépites hors de prix. Mais surtout, il faut péter des jambes au numéro 10 adverse, poser des bombes sur les terrains d’entraînement et corrompre le gardien titulaire pour qu’il marque un but contre son camp en finale. Et c’est là que c’est drôle.

BRIBED!

BURNT!

Il galopera moins vite son milieu gauche avec la dose d’acide que je viens de lui foutre sur la gueule ! Et le défenseur central qui va se mettre un but en échange d’une 205 GTI, ni vu ni connu !

Bref, rien de transcendant ou de hautement addictif, mais quand même de quoi rallonger de quelques minutes les pauses caca. D’ailleurs, je vais aller poser une pêche, il faut que je trouve un nouvel ailier droit, le mien a plus de dents.

Dwightown FC