• Share on Google+

Coup de tête, carte d’identité pour bambina dans la poche, on s’est tiré à Naples.

Je vous fais très vite un post pour raconter à quel point c’était trop cool (comme d’hab quoi), comment Naples est peut-être bien l’endroit en Italie qui ressemble le plus à l’Italie et tout et tout, mais il faut avoir le sens des priorités. Pendant mon séjour, madame m’a offert un cours de pizza. J’ai pris un cours de pizza. UN COURS DE PIZZA.

Alors autant un cours de cuisine, j’en aurais rien eu à foutre, mais un cours de pizza, c’est génial. Ma fibre italienne dopée à l’intégrale des TMNT a vibré sévère. Du début à la fin, du moment où tu verses l’eau sur le sel, jusqu’à retirer la création divine du four avec la méga spatule. Tout le mérite revient quand même à Tommaso, pizzaiolo réputé du resturant Giù Giù, qui a bien veillé à ce que toutes les étapes de la recette soient réalisées selon les préceptes napolitains.

Après avoir donc pétri la pâte, fait deux trois scugnizielli (du rab de pâte frite et cuisinée à l’ail et au basilic), tourné ma première pâte à pizza autour de mon doigt (OK ça c’était un fail sans nom), étalé mes ingrédients avec un filet d’huile d’olive et claqué ma pizza dans le four à bois, je vous présente donc avec ma plus grande fierté (après ma fille quand même) la DWIZZA, première pizza officielle du dw19ht.

Une Margherita à la mozza fumée, selon les règles de l’art, sans ananas rageront les rageux, dans la plus pure tradition napolitaine. BUONGIORNO PIZZA MIA !

dwightaiolo

dwizza