• Share on Google+

Elle est là la nouvelle pépite de Dan Harmon !

Après nous avoir donné Community et Rick & Morty, la folie continue avec cette fois ci HarmonQuest. J’espère que vous ne m’en voudrez pas d’avoir 3 mois de retard, mais c’était les vacances tout ca… Et je retape (une fois de plus) le site depuis quelque temps, et c’est particulièrement chronophage. Mais là n’est pas le sujet.

Si vous avez un peu suivi le bonhomme et précisément son podcast Harmontown, vous avez déjà surement entendu parler de ses parties de Donjons & Dragons en public, avec le maître de cérémonie Spencer Crittenden. C’était déjà n’importe quoi en son, pas de raisons que ça soit moins bien en vidéo.

Le concept de HarmonQuest est donc une partie de Donjons & Dragons, animé par Spencer et dont les héros principaux sont les participants récurrents d’Harmontown : Dan Harmon (évidemment), Erin McGarthy et JB Davis. Le tout se passe en live dans un théâtre et accueille aussi une guest star différente sur chaque épisode. Parce qu’on parle bien de série maintenant, avec une quête improbable en dix morceaux, tous plus fous les uns que les autres.

HarmonQuest-Spencer

Pour poser les bases de la quête, une bande de losers (un demi orque avec des problèmes paternels et un gobelin, vite rejoints par une barbare irlandaise) doit empêcher un être maléfique de récupérer trois runes, pour créer une porte qui laissera entrer les démons dans leur monde. Un vrai plot d’heroic fantasy.

Ah, et le personnage joué par Harmon s’appelle Fondue.

harmonquest

Une fois la quête jouée, elle a été dessinée puis animée, pour donner vie justement à une partie jusque là uniquement dans l’imaginaire de chacun. Et c’est là que le show est bon, puisqu’il intercale des plans de la partie live (dès que ça part un peu trop loin ou que les personnages réels ont besoin d’infos pour faire avancer leur personnage fictif) dans la séquence animée illustrant l’aventure.

teflonto

C’est juste brillant. Spencer dirige l’équipe exactement ou il veut, et croyez moi, ça ne doit pas être si facile avec l’esprit aussi débridé d’Harmon et la nonchalance des invités. Les autres se tiennent parfaitement à leur rôle et joue réellement la comédie, complètement improvisée et guidée par le dungeon master. Et puis il y a cette liste de guest stars, dont en vrac Aubrey Plaza, Thomas Middleditch ou Paul Tomkins… Ils débarquent un à un dans l’aventure dans un rôle qui leur va comme un gant, l’aident à avancer et disparaissent d’une façon ou d’une autre à la fin (bah oui, ce sont des guests), c’est fabuleux.

Petite anecdote pour vous donner une garantie du fun de cette première saison : j’ai commencé HarmonQuest la nuit, dans le lit, ma femme endormie à mes cotés. Je l’ai réveillé 3 fois tellement je me marrais juste dans les deux premiers épisodes, ce qui m’a valu de tout couper sous peine de divorce. VOILA.

Bref, normalement, vous n’êtes pas arrivés jusqu’ici dans ce post, puisque vous vous êtes déjà jeté sur votre torrent manager favori pour choper la saison. Mais pour les plus téméraires qui lisent jusqu’au bout, il est temps maintenant de foncer sur votre torrent manager favori pour choper la saison. Ou au pire, regarder le premier épisode ici.

LETS’S QUEST !