• Share on Google+

Nous y voila, la crème de la crème, le top du top, ce pourquoi notre découverte de l’Inde a commencé par le nord, le Taj Mahal. BOUM.

Notre guide nous avait prévenu : le Taj Mahal se fait toujours à la fin des circuits, parce qu’on oublie tout le reste après avoir vu le monument. Et effectivement, à coté de ça, les forts qu’on a déjà visités ressemblent plus à des maisons de campagne.

Le temple se cache, derrière une énorme porte rouge, elle même déjà particulièrement impressionnante, mais rien à voir avec ce qui nous attend de l’autre coté. L’enchaînement jardin – (petit) bassin et le mausolée au bout est complètement fou, d’une rigueur symétrique parfaite et c’est juste la putain de branlée. Les mecs ont même pensé à incliner légérement les minarets vers l’extérieur pour qu’ils ne s’effondrent pas sur le monument en cas de tremblement de terre. La pétée.

Taj Mahal

L’intérieur n’est pas en reste non plus, avec des pierres précieuses transparentes incrustées à peu près partout et les tombeaux des deux amants : Shâh Jahân et sa femme Arjumand Bânu Begam, aussi connue sous le nom de Mumtaz Mahal.

Selon la légende, Mumtaz Mahal aurait rêvé du paradis la veille de sa mort et l’aurait décrit au prince Jahân. Il décida alors de faire construire le temple selon les explications de sa femme. Et paf, ça a fait le Taj Mahal. Romantique non ? Bon après il faut le budget c’est sûr.

Le mec était tellement dingue de la dame qu’il décide de se faire enterrer face à elle, reniant la tradition pour les musulmans de se faire enterré avec le visage vers la Mecque.

Bref, pour finir notre voyage en Inde du nord, on ne pouvait pas faire mieux que cette merveille du monde. Content de m’être saqué de mon canapé.