• Share on Google+

Petite virée en Europe de l’est, destination Prague et la République Tchèque.

Grâce à la générosité des copains pour l’anniversaire de madame, on a pu se caler au Sheraton, à cinq minutes du centre à pied, juste en face d’un spa à la bière, posey.

On commence à errer dans les rues avoisinantes du quartier Nové M?sto sans vraiment chercher pour tomber sur en vrac l’opéra, la maison dansante, le musée national, l’église Sainte-Ludmila, la gare (qui n’a rien à voir avec Grand Central malgré ce qu’on nous avait avancé – ou alors on était pas à la bonne gare – fort possible) pour finir sur la longue place Venceslas, qui à l’air d’être le coin cool, bordée par des boutiques chic et des salons de massages thaïs à 5€ à la fois.

Havel

On se pose dans un restaurant pas loin de la place, pour pouvoir taper notre premier repas traditionnel : un bon goulasch /sví?ková relevé aux jalapeños. On découvre aussi le prix des bières, environ un euro la pinte, ce qui est complètement donné, même pour un chti et de la bière à 4%. Autant vous dire que le sví?ková sera bien arrosé, et sera même flambé à la Becherovka – une espèce de Jaggermeister local.

BECHEROVKA!

Pour faire simple on s’est mis bien. Pire, sur la route du retour pour bêtement aller se coucher, juste avant le croisement de la rue de l’hôtel, une petite taverne attire notre attention, complètement enfumée en sous terrain avec du rock´n’roll à fond de balle. C’est là qu’on comprend que le Sheraton est vraiment la place to be, avec le spa à la bière en face et un bar metal en bas de la rue. Je passe sur la proximité du strip club, ma mère lit sûrement cet article. On passe alors évidemment notre première nuit dans ce bar, à se coller de la Kozel dark pour 96cts la pinte sur un fond de vieux Sepultura, #cornesdesiableaveclesdoigts. Le serveur ne nous demande d’ailleurs même pas pour nous remettre les petites sœurs et se contente de nous ramener des bières et la note faramineuse de 4€ par tournée.

On reprend une vie normale de touriste le lendemain, en partant direct pour la place de l’horloge astronomique, histoire de faire quelques clichés d’une petite montre sans prétention de 3 mètres de diamètre. Le genre de truc qui envoie, avec une petite mise en scène de la Mort qui retourne un sablier à chaque heure. On décide aussi de prendre un peu d’altitude le temps d’un café sur la terrasse panoramique.

Astronomical Clock

Old Town Square

La place met à l’honneur le nouvel an chinois, à base de dragons et une scène avec des spectacles traditionnels asiatiques. Même s’il y a des stands pour acheter des saucisses ou du vin chaud tout autour, on perd un peu le côté Europe de l’est et on décide de s’y replonger en flânant dans le quartier juif puis Bubny, jusqu’à finir par un énorme burrito sur les collines. Les mecs qui ont de la suite dans les idées quoi.

Surtout qu’au lieu de s’arrêter là, on se pose ensuite à la Bodeguita Del Medio, bar cubain et vestige du communisme où on s’est enfilés deux seaux (littéralement) de mojitos en même pas une heure, avant de finir par quelques nachos et un milkshake au whisky au Hard Rock Café à côté de la maison de Kafka. Prague en mode world fusion, gros lards everywhere.

Notre inaptitude à rester sages et mon addiction récente à Community me pousse donc à finir cet article sur ce morceau.