• Share on Google+

Quoi?! 12€ l’A/R pour aller à Berlin ?! ACHETE !

Bon bah voila, on passe le week-end à Berlin, merci Ryanair. On descend comme des touristes à Alexanderplatz, la zone facile d’accès en venant de l’aéroport. Et directement, en face de nous, Primark. Il fait beau, on est (un peu) chargé et on vient d’arriver dans une ville nouvelle pour nous, mais on peut pas s’empêcher d’aller y faire un tour. Au moins, on a avancé l’opération « cadeau de Noël à la con ».

La famine nous guidant, on se rapproche sans le savoir d’une des plus anciennes tavernes berlinoises, à deux pas de la place. On se régale, le spot est authentique et pas cher et la bière coule à flots. Au top.

Zur Letzten Instanz

Tant qu’on est dans le coin, on se dirige à vue vers l’immense tour TV, la Berliner Fernsehturm (pardonnez mon allemand), qui se pose comme un des emblèmes de la ville. En vrai, l’endroit est bizarrement vide et froid lors de notre passage et ça ne nous laissera pas un souvenir impérissable. Par contre un peu plus loin, la cathédrale apparaît et ça, ça a déjà plus de gueule. Au bord de la Spree, entouré d’espaces verts et sans compter l’île au musées, spot incontournable de la culture allemande.

St. Marienkirche

Old & New

Neptunbrunnen

Berliner Dom

Berliner Dom & Fernsehturm

On continue dans la même direction pour remonter les Champs Elysées berlinois, Unter Den Linden, avec en point de mire la majestueuse porte de Brandebourg. Quand meme pas rien. On prend d’un coup conscience du poids du dernier siècle sur la ville. Mais on déprimera plus tard, pour le moment on prend notre pied devant la porte et on se fait une séance photos digne de Lagerfield.

Brandenburg Gate

On décide finalement de se mettre à la recherche de notre hôtel, Cube, qui se trouve au cœur de Mitte et on se rend compte de l’immensité de la ville. Tout est géant, espacé et agréable. Par exemple, l’hôtel est en plein milieu d’un parc ensablé, où se trouvent des terrains de volley et un parcours d’acrobranche, tranquillement. On prend les clés et on se retrouve à l’intérieur d’un minuscule cube (d’où le nom de l’hôtel), juste suffisant au final pour y mettre deux lits et nos sacs pour le week-end, pas plus que ce qu’il nous faut. Une petite bouffe dans le coin, un tour au bar de craft beers en bas de l’hôtel et au lit, demain on part à l’attaque de Berlin. Et ça promet d’être gut.

The Pier