• Share on Google+

Petit tour sur les sorties du moment, celles que j’ai raté ou celles qui ont leaké juste après la rédaction du dernier RMDW déjà bien long et que par flemme j’ai pas ajouté à l’édition précédente. LET’S GO!

Parkway Drive – « Ire »

PWD-IreBon, pas besoin de tortiller du cul, les mecs sont bons. Même si je trouve qu’ils ont un peu perdu de la flamme que j’adorais sur les premiers albums et que le tube ressemble à un morceau de Rammstein, ça bastonne toujours sans concession et j’ai envie de siffler toutes les leads de guitare. Le break de Dying To Believe est fou et les mecs font des clips en sautant en parachute, on peut pas test.


Black Breath – « Slaves Beyond Death »

Black-Breath-Slaves-Beyond-Death-01La BO de ton entrée en enfer. Je suis pas encore assez fan pour vraiment différencier les albums (à part le tout premier qui était bien rock’n’roll), mais cet album est d’une noirceur maléfique à faire peur à un cenobite. A écouter dans le noir dans un donjon en mangeant un coeur frais.


Birds In Row / WAITC – Split

birwaitcBoum, folie. Ces 3 morceaux de Birds In Row te retournent le froc autant qu’ils te laissent sur ta faim. L’énergie, la rage et l’émotion « écorchés vifs » (ça plairait à @cyshini), les breaks à deux batteries, les chorales et l’enchainement des titres, TOUT est parfait. Hâte de tourner avec les loustics. Je passe sur WAITC, bien mais sans plus, surtout après la correction que nous a collé BIR.


State Champs – « Around The World And Back »

Around-the-worldPetite pause douceur. Enfin soleil californien, pas de doute, pas d’erreur sur la marchandise. Ce State Champs propose ni plus ni moins tout ce qu’on attend d’un album de pop punk, sans être transcendent. Alors ça passe hein, pour faire la route au soleil c’est nickel, mais tout se ressemble, perdu entre ADTR et New Found Glory, jusqu’à lasser dès qu’on approche les chansons romantiques. Trop vieux pour ces conneries ?


Ritual – S/T

ritualRepartons sur de bonnes bases. Ce kick dans les croquettes nous est offert par les canadiens de Ritual. Premier album pour le groupe, avec un ex-Dead & Divine au chant, mon Matthew d’Admirals Arms et désolé je connais pas les autres. Mais le combo défonce et reprend les codes des groupes précédemment cités (avec peut être une touche de Norma Jean récent ?) en une mixture formidable. Tout simplement.


Lodges – « See God »

Lodges_2015_SeeGod_coverNe vous laissez pas berner par cette intro féérique en son clair, Lodges est bien là pour envoyer du steak. Rangé officiellement dans la case « hardcore », les quelques lignes de voix claires maléfiques à la Type O Negative montrent qu’on ne peut décemment s’arrêter à la simple viscéralité de l’album, mais qu’il y a bien plusieurs couches d’écoutes et une réelle profondeur de cette petite pépite française.


Empires Fade – « The Edge Of Existence »

empiresfadeDites donc, cette séléction est particulièrement violente. Quand j’ai vu que ce groupe (avec le chanteur de The Eyes Of A Traitor !) avait ressorti un truc depuis le EP, j’ai ressorti les plugs et mon plus beau short Emmure pour aller piter dans mon salon. Du metalcore puissant et mélancolique, avec une touche de chant clair pour aérer les moshparts infinies. Sobriété, efficacité.


The Wonder Years – « No Closer To Heaven »

twy-no-closer-to-heavenIl y a quelques tubes de The Wonder Years qui traînent dans mes playlists, mais j’ai du mal à accrocher à un album en particulier. Encore une fois, un bon effort de pop-punk/emo, avec un ou deux morceaux vraiment bien (Cardinals, Cigarettes & Saints) et le reste qui t’en touche une sans faire bouger l’autre. A noter quand même la balade avec le chanteur de Letlive, sympatoche mais un peu décevante vu le potentiel des deux chanteurs.


Dr Dre – « Compton »

comptonDr Dre, Kendrick Lamar, Snoop Dog, Anderson .Paak, Xzibit, Ice Cube, BJ Chicago Kid, Eminem… Je pense qu’on a tout dit hein, le patron a réuni toute la crème quoi. A titre purement personnel, je décroche au bout de 4, 5 morceaux, mais pour ceux qui ont un peu plus la fibre rap west coast, faut pas le rater. Testé et approuvé comme bande son sur un braquage à Los Santos.


Bonus – Megistune

Le Japon, ce pays merveilleux. J’ai par accident prêter une oreille à Babymetal (pourtant on m’avait bien dit de ne JAMAIS écouter), et je me suis fait avoir par ce riff de techno sur fond de métal trop bien branlé. En plus, on a clairement l’impression d’être dans le générique d’un anime super bourrin. Y’a même du pigscream de petite fille. #guiltypleasure