• Share on Google+

C’est la rentrée, on est tous en bad.

Alors en remettant vos tongs au placard et en faisant votre ménage (parce que cette année, ça sera propre et carré), il vous faut bien de quoi se motiver. C’est là que la compil du dw19ht grand cru septembre 2015 débarque pour vous épauler.

General Lee – « Knives Out, Everybody ! »

Knives Out Everybody !#balec, 100% auto promo. Bah quoi, ça serait con de passer à coté non ? Je vais pas faire redite avec ce que j’en ai déjà dit ici, alors vous allez vous contenter de le choper (légalement ou pas hein, no big deal), vous le mettre dans les oreilles et venir foutre le bordel avec nous sur les prochaines dates hein ? Je m’arrange pour mettre des entrées gratuites si vous venez avec du guacamole et des tortillas.


The Armed – « Untitled »

thearmed-untitledConcrètement, l’album qui aura fait mon été, avec lequel j’ai fait mes dernières heures de codes avant les vacances, celui avec qui j’ai récupéré fenêtres ouvertes et à fond de boule les invités fraîchement débarqués au Mexique, celui qui m’a remis la pêche quand il a fallu que je me remette à bosser en rentrant. Pas de pitié, tout à fond, un peu à la Baptists mais avec une plus grande part de rock’n’roll que de brutalité gratuite. J’ai déjà donné l’album de l’année aux Prestige, mais celui sera #1bis.


Counterparts – « Tragedy Will Find Us »

COUNTERPARTS-COVERConcrètement, l’album qui va faire mon mois de septembre. Après la petite branlée qu’ils nous ont mis en juin, l’album finit de m’achever. Ca groove, c’est puissant, rapide, avec le coté « la lumière au fond du tunnel » plein d’espoir, dans la veine de l’opus précédent au final, mais en encore plus réussi. Littéralement en boucle depuis la sortie de l’album. Petit coup de coeur sur le dernier titre Solace et Burn.


Stray From The Path – « Subliminal Criminals »

sftp-subliminalcriminalsPour alterner quand je me suis mis 27x celui de Counterparts de suite. Les mecs sont de plus en plus branchés RATM, que ça soit dans les paroles engagées (même faciles) ou dans la composition pure. Mais bon ça reste vénère, ça reste qualité. Passé le fait que je sois pas surpris par l’album qui est 100% dans l’esprit de celui d’avant, ça envoie quand même du lourd. On repassera pour l’artwork par contre.


Defeater – « Abandoned »

defeaterIci non plus, pas de révolution, Defeater aime toujours autant la guerre et les clopes. Du coup ça fait un album cool, comme le groupe en a toujours fait, pas moins bon que ceux d’avant, pas meilleur non plus, un album de Defeater quoi. Pas de surprise, pas de déception, pas de grosse branlée. Rien à dire par contre sur les paroles, avec un chanteur qui incarne un nouveau personnage de la même histoire sur chaque album. Un vrai tour de force pour le coup qui donne de la profondeur à Defeater, contrairement à tous ces groupes qui chantent du vide.


Neck Deep – « Life’s Not Out to Get You »

neckdeepBon là, je me suis fait avoir par le single, j’avoue. Can’t Kick Up The Roots est cool, mais je tiens pas sur la longueur. Les trois/quatre premiers morceaux font le boulot, et puis ça tourne en rond, ça tombe dans le mielleux et bref, c’est pas fifou. Je suppose que ça ravira ceux en manque de pop punk mais absolument rien de révolutionnaire la dedans, sans parler des événements extra-musicaux.


August Burns Red – « Found in Far Away Places »

foundinfarawayplacesEt là aussi je me suis fait avoir, mais dans le bon sens. Je m’attendais à une redite de Constellations comme pour les 2 ou 3 derniers albums et je me retrouve au final avec un album débridé et limite WTF. Des breaks western, des solos, un pont à moitié baroque, une intro en 8 bits, le tout sur fond de double kicks et de moshparts dont eux seuls ont le secret. Ils m’ont réconcilié avec leur musique. Franchement cool.


Frank Carter & The Rattlesnakes – « Blossom »

FCATR-BLOSSOMLe rouquin le plus rock’n’roll d’Albion est de retour. Gallows j’étais fan, True Love bof, maintenant on est plus ou moins au milieu. Comme un Cancer Bats à l’anglaise je dirais, c’est trop midtempo pour être full punk mais bien trop vénère pour être rangé à coté de Franz Ferdinand. Juggernauts est de loin le meilleur titre pour moi, et je mets un bonus sur la ballade finale I Hate You, qui est un concentré de haine sur fond de blues.


Bring Me The Horizon – « That’s The Spirit »

Bring-Me-the-Horizon-Thats-the-SpiritBon bon bon, je suis mitigé cochon d’inde sur cet album. Autant les morceaux sortis en single sont carrément cools (True Friends, Drown, même le très Linkin-Park-esque Throne), autant le reste… Des titres auraient pu se retrouver sur un album de 30 Seconds To Mars et d’autres sur un album de U2 remixé par The Wombats. Y’a même un putain de solo de saxo sur le dernier morceau. Aiguillez moi, je suis perdu.


Bonus – Lodges

Le nouvel album s’apprête à sortir des tiroirs et Lodges semble toujours aussi bon. La french touch rafraichissante.


Bonus II – Enter Shikari

Parce que WTF ?


Bonus III – Get Schwifty

Parce que Rick & Morty.