• Share on Google+

Coucou le Peek A Boo.

Petit bar-restaurant situé dans le centre de Lille, le Peekaboo n’est pas une burgerie à proprement parler, mais il a l’audace de proposer un burger à la carte qui change régulièrement (visiblement tous les mois). On nous en a souvent dit du bien, notre quête du burger parfait nous imposait d’y aller jeter les papilles.

En terme de cadre, rien à redire, c’est ambiance colorée et chatoyante, avec un coté qui nous rappelle la Dinette qu’on avait testé (ou inversement), avec justement des dinettes sur les murs. Les tables et chaises dépareillés datent toutes des années 50/60, et le tout donne un vraie âme au lieu, qui fait au final très graphiste branché.

Le comptoir - Peek A Boo

On nous ramène l’ardoise géante qui nous présente le « burger du chef », que l’on prendra tous puisque pas d’autre à la carte. En attendant la bête, on a du choix de bières, restreint, mais plusieurs en pression et quelques bonnes bouteilles, donc un bon point. Pas beaucoup de vin, mais pas mal de cocktails (on sent qu’on parle d’un endroit qui se recentre sur le bar le soir), pour au final, du choix et de la qualité.

Le burger servi a l’air vraiment fort sympathique, accompagné d’une petite salade mixte avec sa sauce, une bonne patate au four avec une mousse/crème (beurre paprika?) et sa ciboulette ciselée. Le bun est artisanal et toasté avec une bonne couche de cheddar, la salade pas omniprésente, la tranche de bacon est épaisse et bien poelée et les rondelles de radis noir apportent une bonne touche d’originalité.

Burger du chef - Peek A Boo

Mais par contre, qu’est ce que c’est que ce steak ? Dès le premier regard on sentait que quelque chose n’allait pas, rond et plat comme un steak de kebab (avec tous le respect qu’on a pour les kebabs) et c’est malheureusement vérifié. On ne va pas dire que c’est mauvais, mais on s’attendait clairement à mieux, gros point noir. Un bon gros steak de boucher aurait vraiment changé la donne, parce que la tout le burger est plombé par ce mauvais choix. On est curieux d’avoir vos retours, savoir si on est mal tombé ou pas.

Dommage aussi pour le radis noir qui n’a pas trop de gout au final et qui fait disparaître l’originalité de la recette. Par contre la petite sauce gribiche qui reste discrète aurait été parfaite pour laisser de la place au steak, s’il avait été cool.

Du coup, on avait encore une petite place pour le dessert, un petit café gourmand s’imposait et il a fait le boulot, tiramisu correct et une part de cheesecake qui cale bien, on avoue ne plus avoir eu de place pour le dernier gâteau.

Café gourmand - Peek A Boo