• Share on Google+

Des burgers sponso (officieusement) par Louis De Funès, évidemment on teste.

Heureusement, on est loin du Grand Restaurant et de son soufflé aux pommes de terre, ici on tape dans le burger. Dès la devanture noire, on est mis au parfum, avec comme logo une tête de De Funès casqué d’une tranche de fromage et d’un bun. A l’intérieur, la salle fait un peu self, avec des chaises scolaires et les murs décorés de cadres originaux ou de fresques. On passe commande au grand comptoir et on en profite pour baver devant les cuisines juste derrière,  sa soupe au choux son bacon qui frétille, le fromage qui fond… On a pas encore jeté un œil à la carte qu’on a faim, et ça c’est bon signe.

Louis'burger bar - La façade

Coté carte il y a un bon choix de burgers et des originaux comme le Jamaican Love à la tomate pimentée ou le Sunny Veggie au yaourt et à la grenade. Mais le doute s’installe quand on voit les prix : 2/3 burgers sont proposés en combo frites + boisson pour 11€, jusque là tout va bien. Par contre les autres sont vendus séparément, entre 9 et 11€, pour lesquels il faut donc ajouter la frite (comptez 3€) et la boisson (re +3 minimum), l’addition commence à être salée. On se sera limité aux offres en menu donc, avec un classique Paris Texas et le burger du moment, le Lingling.

Pas de gadgets fourchette, ici on mange à la main (ça tombe bien, nous on aime ça), il faut tasser un peu mais comme le pain aux céréales est assez large, ça assure une bonne prise en main, une fois qu’on se sera délecté du cornichon qui maintient le tout. En bouche, on sent bien la garniture, les tomates fraîches, les oignons, le cheddar coulant et les tranches de lard sont cuites au poil, juste avant de devenir croustillantes. Par contre…

Louis'burger bar - Le Linlings burger

Alerte enlèvement : nous recherchons activement le steak des burgers du Louis. Vous le voyez vous sur cette photo ? Bon en vrai il est pas bien loin, mais il est complètement camouflé derrière tous ces trucs cools, sans assumer son statut de patron.Autant visuellement, qu’en terme de goût. Inexistant, tout plat, au lieu d’être la pièce centrale… Peut-être est-ce dû au fait qu’il soit recomposé après un assaisonnement herbes/épices, mais même à ce niveau, l’alerte enlèvement tient toujours pour le goût.

C’est vraiment la grosse déception : le burger a de la gueule, tout le reste est au top, et là c’est le drame… C’est comme si notre burger était décapité. Ça serait limite tolérable pour une gamme de prix inférieure, mais non, pour en moyenne 13€ le combo burger/frites/boissons, on fait bien mieux ailleurs, ne faisons pas les corniauds. Et clairement, on s’attend à plus quand la vitrine proclame du « pure beef »…

On avouera qu’avec une Corona en terrasse, ça a fait le job, mais on est vraiment déçu par ce foutu steak (on se répète non ?). Dommage. A moins d’être végétarien, dans quel cas le problème ne se pose pas.