• Share on Google+

Même entre deux books de villas ou de billets pour Cancun, je vis Mexique, je suis Mexique.

Quoi de mieux pour rester dans le thème alors que de se prendre pour un luchador et botter des culs de squelettes en poncho ? C’est pour ça qu’a été fait Guacamelee, un gros beat’em’all 2D WTF comme il faut, basé sur le folklore mexicain.

Au départ, on est pépouze en train de cultiver des agaves quand ce salopard de Carlos Calaca, un charro défunt, se ramène pour capturer celle qu’on aime en secret. Ni une ni deux, on sort les cojones pour aller le défier, sauf que devant tant de puissance, on se fait complètement défoncer. En gros, on est mort après même pas 10 minutes de jeu. Sauf qu’une étrange Tostada nous remet alors un masque dans le monde des morts, qui nous transforme en un monstre de luchador, prêt à mettre des savates à ce salopard de Calaca.

guacamelee-super-turbo-championship-edition

Du coup, on défonce tout le monde à base d’uppercuts surpuissants nommés « Coups du coq », de « Coups de boule Olmèque » ou tout simplement en se transformant en poulet (oui, en poulet) pour ainsi arriver à certaines zones jusque là inaccessibles. C’est clairement n’importe quoi, mais ça se tient et puis c’est quand même assez corsé. Je fais un appel à un éventuel trophy partner, pour se choper le platine en co-op, je fournis les tacos et la tequila.