• Share on Google+

C’est fabuleux à quel point Bali peut faire cohabiter autant de paysages à la fois.

En une heure de temps, tu traverses la jungle, la montagne avant d’arriver à la plage, peinard. Au final, le temps passé sur la route pour rejoindre Amed, notre destination suivante, passera assez vite grâce aux décors fantastiques de l’île.

To Amed

Surtout qu’on fera un petit stop pour visiter un autre temple, celui de Goa Lawah cette fois, toujours en procession mais ouverte au public, encore plus incroyable. On en profite du coup pour s’imprégner de l’ambiance en essayant de se faire le plus petit possible, question de respect.

Goa Lawah

Procession à Goa Lawah

Du coup on a raté la cave des chauves-souris (qui a donné son nom au temple), mais faut avouer que c’était sûrement mille fois plus intéressant de participer à une cérémonie traditionnelle que de se faire embrouiller par un millier de chauve-souris. Même pour un fan de Batman.

Nous arrivons ensuite sur la plage d’Amed, masques, tubas et palmes prêts à l’emploi. Je me suis quand même rasé à blanc pour pouvoir faire de la plongée, à cause d’une moustache qui fait passer l’eau dans mon masque, donc c’est pas pour rester à quai.

Amed

Le problème, c’est qu’avec la clim à fond les ballons dans la voiture les deux dernières journées, c’est avec une bonne crève que je pars visiter les fonds marins. Et du coup dès qu’on part un peu en profondeur, ne serait ce qu’un petit tour sous les 2m, c’est l’explosion dans ma tête, ce qui m’empêchera entre autres d’aller jeter un oeil à l’épave de Tulamben.

Je reste donc relativement en surface, mais c’est pas ça qui me gâchera le plaisir de la beauté sous marine, entre coraux, anémones et poissons en tout genre. Par exemple, je vous présente mon nouveau pote Black Nemo :

Black Nemo
Sup’?

On abandonne finalement l’eau salée et la poiscaille pour retourner tranquillement dans notre « squat », petit hôtel en toute simplicité, niché à flanc de colline dans la jungle. On nous prévient qu’il peut y avoir quelques bestioles qui se baladent, comme on est quand même au milieu de la jungle, mais on rencontrera personne, que ça soit dans notre cabane ou sur le chemin pour aller au jacuzzi. En terme de piscine miroir aussi ça déconne pas, puisque les bords donnent carrément dans le vide.

Bref, comment on dit « branlée » en balinais ?

Natura