• Share on Google+

On est des gros lards, on assume.

Il est pas encore midi qu’on se rue dans les rues avec cette fois ci la bonne intention de découvrir la ville. Mais l’appel de la bouffe est bien trop fort, surtout quand on passe devant le restaurant réputé comme offrant la meilleure francesinha, LE sandwich à la viande typique d’ici, ou comme j’aime l’appeler, le « welsh portugais ».

Francesinha

PAN. Bon ça nous a mis un petit coup d’arrêt, j’avoue. Du coup on reprend notre petit rythme de promenade tranquillou, à découvrir la ville sans se poser de question. On se rend un peu compte tout de même que la crise est passée par là et beaucoup de façades et bâtiments sont malheureusement laissés à l’abandon. Une tristesse ambiante qui nous a un peu plombés, mais c’est pour mieux kiffer la vibe quand on tombe sur les azuléjos, qui se révèlent sur les murs et les églises baroques.

Azulejos

Ildefonse

Azulejos et Ribeira

En même temps, c’est aussi tout le charme de la ville, car la ville est ancienne, très ancienne. On descend jusqu’à la Ribeira, le coeur du Vieux Porto construit au bord du Douro. Comme c’est un peu l’histoire de ce voyage, on se contente de prendre du bon temps le long du fleuve, chiner dans les échoppes pour finalement ne ressortir qu’avec de la charcuterie (gros lard un jour…), profiter des nombreuses caves pour se baler des portos de jour comme de nuit – ça serait quand même con de pas se boire un petit porto à Porto -, et d’apprécier la joie de vivre portugaise et l’ambiance en terrasse.

Ribeira

Portolito by day

Portolito by night

Vieux Porto

Tranquille. Peperlito. Portolito quoi.

Un bon poisson et un porto blanc au soleil devant les rabelos d’un coté de la rive.

Un porto rouge et un guitariste qui reprend U2 en portugais avec vue sur le pont Dom Luis sur l’autre, bref on est bien.

Rabelos

Enfin, on a surement pas vu la moitié de la ville, de ses monuments ou de ses spécialités, mais là n’était pas le projet au fond, vous l’aurez bien compris. On reviendra surement faire les (vrais) touristes à Porto, monter la Tour des Clercs, faire la tournée des caves… Et cette fois-ci on prendra un appareil photo.