• Share on Google+

Je me surpasse en terme de jeux de mots moisis, notre destination du jour étant Pinar del Rio, la pointe ouest de Cuba.

La région full nature, perdue dans le plus grand parc national, les palmiers et les plantations de tabac. Forcément, on va visiter la plus grande plantation, réputée pour fournir les feuilles pour les cigares les plus renommés de la planète, les Cohiba. Du coup, on passe par toute la chaîne de fabrication, du champ aux cabanes pour faire secher les feuilles, jusqu’à une démo de roulage de cigare vitesse grand V.

Tobacco

Attention, ce qui va suivre n’est pas une Knacki, mais un cigare fraîchement roulé.

El cigarro

On notera aussi que j’ai passé bien un quart d’heure à discuter en espagnol avec un perroquet qui se foutait ouvertement de ma gueule.

Bref on continue vers la vallée de Vinales et une vue à couper le souffle, même dans la brume. Rien à en dire, c’est le genre de truc qui te cloue le bec et pour lequel écrire un pavé de « comment c’était trop bien » c’est ruiner ton souvenir. Et puis, on admirera encore une fois l’admiration qu’ont les cubains pour les couleurs vives, les lunettes de mauvais goût et les mulets.

Vinales

Pina Colada Mulata

Du coup, la fresque géante qu’on va voir après, censée représenter l’évolution, passe pour sacrément ringarde, même si techniquement c’est pas mal impressionnant et que les diplodocus sont cools malgré leur coté monstres du Loch Ness.

Mur de la préhistoire

Pour finir notre escale « Ushuaia nature », notre guide nous emmène dans la grotte souterraine de Santo Tomas, pour un tour de barque, à nous faire remarquer les stalactites en forme de visage indien ou en forme de crocodile. Mais le plus impressionnant sera encore comment le pilote du bateau nous a sauvé de la cascade au bout du chemin, avec un drift de barque balèze. J’aurais pas été contre un river splash, mais bon, on était clairement pas équipé.

Cuevas de Santo Tomas