• Share on Google+

« As difficult as the decision was, Florian has decided to no longer be a part of Branson Hollis.
It saddens us to see him quit though he’s still family and will always be with us somehow.
Everything is good between us. He knows we love him and we wish him all the best in his future endeavors. »

C’était dans les tuyaux, c’est désormais officiel, je ne fais plus partie de Branson Hollis.

Ca, c’est pour faire le bonhomme, mais ça n’est pas forcément facilement que j’ai décidé d’arrêter. Non, je ne vais pas détailler les causes de mon départ, ni écrire une tartine comme tous les mecs qui quittent leur groupe pour dire à quel point les autres étaient des cons (ce qui en plus serait complètement faux). Peu importent les raisons pour lesquelles j’ai dit stop. Je préfère ne me fier qu’aux bons moments, les Sushi V, les concerts entiers joués sans son, les WOP!, les coups de sub, les Baconators enfilés et le nombre de pintes de Yuengling indexé sur les scores records du bowling d’Atlanta.

Parce qu’on a quand même dépassé ce qu’on pouvait se permettre d’espérer d’un groupe picard à un cinquième chti. Un album enregistré au Glow In The Dark Studio, terre d’Underoath et The Chariot. Un clip fou, tourné à Los Angeles sur le même terrain de golf que Twilight, avec toute une cabane qui brûle sur un titre en feat avec le chanteur de Norma Jean. Des dates avec des groupes cool, de Finch à Moving Mountains en passant par les copains d’Admirals Arms et The Prestige. Et puis une tournée annoncée avec les mêmes Norma Jean, à laquelle je ne participerai pas parce que j’ai abandonné trop tôt. But still.

Pour tout ça, merci les Branson. Vous savez qu’il n’y a pas de souci entre nous et c’est bien le principal. Bonne chance à vous, à mon successeur, et goodbye.

bhasselhoff