• Share on Google+

J’ai déjà fait deux fois l’ouest américain touriste, à base de Los Angeles et Grand Canyon, même une nouveauté San Francisco la dernière fois. Pas que ça me dérange, au contraire, qu’on soit d’accord.

Mais pour la première fois, je fais LA en mode résident. Genre on a loué un appart avec jacuzzi sur West Hollywood et on a une dizaine de jours pour vivre enfin à l’américaine, accompagné du Mec Qui Connait la cité des anges (paye ton expression kitch), qu’on appellera Peter Jackson par la suite. Je passe sur les quelques compromis que j’ai dû faire pour en arriver là, c’est bien un problème de chômeur de savoir à quel moment tu quittes Montréal pour LA. Comme je disais, passons.

En tout bon californien qui se respecte, le premier arrêt est le In & Out, légende du burger qu’on ne trouve que là bas (et aussi un en Arizona paraît il, mais visiblement c’est pas pareil). Double Double Animal Style, premier tip et astuce de Peter pour un burger fou, faut reconnaître que ça avoine comme il faut. Petit milkshake fraise pour la route, je sais déjà que ça va me manquer. In & Out est #1 absolu, ça a été validé par le comité de la grolardise, (bien) au dessus du Wendy’s ? malgré le Baconator. Enfin je connais pas trop la suite du classement, mais je suis sûr de mon top 1,  enfin on est d’accord, les frites ne valent pas celles de Bollaert.

In_and_Out_Doubledouble_animalstyle

Bref, entre quelques burgers, du shopping nécessaire pour ce pourquoi on est venu, des sessions abdos-jacuzzi-piscine mi novembre, on a été invité aux vingt ans du Dragonfly, boîte/club/bar/café concert, encore une fois grâce aux relations de Peter Jackson. Pour ceux qui ne connaiss(ai)ent pas (including me), j’ai trouvé cette description parfaite :
« Great venue if you’re not a shiny shirt wearing, mall hopping, jersey shore/kardashian watching douche bag. »

Du coup on a droit à un show des incrédibles Spazmatics, groupe qui reprend en vrac que des tubes des années 80 avec un gros son, déguisés en nerds avec du talent. Au programme, des reprises improbables (Take On Me, Boys Don’t Cry, Footlose ou Video Killed The Radio Star) entrecoupées de cornes de brume, de beatdowns à base de Gangnam Style et de solos de guitare de Moby. Les images valent souvent plus que les mots :

Petite branlée quoi.

On profite de notre passage à LA pour se faire le Swingers #notetoself arrêter de parler de bouffe, un magasin d’electronique Fry’s avec des fourmis géantes et des OVNIs au dessus des rayons pour ne citer que ça, et passer prendre un shot de sucre au Randy’s Donuts. Et faire un tour au Flea Market du Rose Bowl à Pasadena, avec à la clés quelques goodies priceless type pins Casper et Street Fighter pour ce qu’on avait le droit de ramener, sinon j’aurai bien acheter un saï, une vielle radio incrustée dans une authentique pompe à essence des 50’s ou encore une combinaison de l’espace qui aurait été parfaite pour notre projet de deal de méthamphétamines.

@backtomatt Raphaël

Une photo publiée par @dw19ht le

Après un stop Long Beach devant le premier shop Vans et la plage (la même que dans Dexter s07e07, ça n’est pas Miami, ON VOUS MENT), on retrouve deux exilés qui se la coulent douce, dont mon ex-bassiste et celui qui n’a pas complétement réussi à nous gérer à Nashville. On discute RCL et NPDC parmi bien d’autres sujets dans le Panama Joe’s autour d’une assiette de nachos. J’avoue ne pas trop me rappeler du reste, la bière était pas chère, mais je me souviens du yaourt glacé géant à 3$ de YogurtLand. USA, toi et ta gastronomie, je vous aime. On était surement trop saouls pour avoir le déclic photo, du coup banane les souvenirs photographqiues des retrouvailles à Long Beach. Obligé d’y retourner par extension. Pas de chance.

Bref, il nous reste deux jours, et on se dévoue pour aller aux studios Warner Bros. Sympa comme tout malgré les quelques gouttes de pluie, mais on va pas faire la fine bouche devant la rue du clip de LMFAO et Spiderman, ou devant le plateau de The Big Bang Theory. Et on se permet même de pas se faire prendre en photo sur le canapé du Central Perk de Friends, parce qu’on s’en branle de Friends et que c’est de la merde. #PAF.

bigbandspace

friends

Voilà voilà. J’ai oublié de parler de la saucisse à l’alligator et de Pitfire Pizza, mais comme ça je passerai peut être moins pour un gros lard. Et entre temps, on a réussi à faire ce pourquoi on était venu. Incroyable non ?

BH_MG_9349