• Share on Google+

On peut pas imposer aux gens d’avoir du goût.

J’ai entendu ça une fois, je me disais que ça collait bien avec mon discours mégalo et la tyrannie musicale que j’exerce un peu partout. Du coup, voici une nouvelle série de recommandations, pour vous plier à mon hégémonie.

Dance Gavin Dance – « Acceptance Speech »

dance-gavin-dance-acceptance-speechOui, ça fait deux mois qu’il tourne et a remplacé STFP en album du moment. Oui, ça fait deux mois que j’aurais du en parler, mais ce salaud est sorti trop tard pour la sélection d’avant. Bref, le premier album de leur part que j’écoute d’une traite, parce que le chant gueulé en a dans le froc, la branlette de manche assure et je ne peux plus être amoureux et saoulé à la fois des vibes de Craig, puisqu’il a laissé place à Tillian Pearson. Autant dire que le combo a gagné au change et DGD prend une place de choix dans le top 10 2013. Bordel, 2013 nous a gâté.

RIP Robot With Human Hair.


Touché Amoré – « Is Survived By »

toucheamoreJ’en attendais pas mal de cet album. Alors niveau instru, je suis pas déçu, ça envoie toujours avec un brin de folie qui fait du bien dans le milieu. Par contre, pas être foutu de trouver deux lignes de chant différentes en 30mn, c’est chaud, même pour du hardcore spoken screamo sincère mon fion. Mais bon, avec un bassiste qui s’appelle Kirby, je jetterai une oreille à la suite.


Close Your Eyes – « Line In The Sand »

lineinthesandDur de se relever après avoir laissé partir le frontman qui faisait tout le boulot. Pourtant les texans sont allés chercher le chanteur de Blessed By A Broken Heart, et ont ressorti un album digne de leur premier effort (sauf Frame & Glass, WTF?). Du coup, ça sonne un peu à l’ancienne, ça reste bien fait, mais ça devient long sur 15 titres. Shane Raymond nous manque trop pour qu’on accroche sur du punk hardcore trop facile. Dommage.


Our Last Night – « Oak Island »

olnComplètement mis de coté depuis 2008. Et je me rappelle pourquoi maintenant. C’est bien produit, le son est stockos comme il faut, les lignes de chant sont même bien trouvées, mais ça marche pas sur la longueur. Il y avait pas un mec qui brailait d’ailleurs à l’époque ? Contentez vous de Same Old War. Les mecs auraient du en rester à leur cover de Wrecking Ball, qui (en plus) ne vaut rien à coté de celle ci.


Protest The Hero – « Volition »

PTH-VolitionComme d’hab, un album sous acid et sous speed en même temps, tout à 200 à l’heure, en utilisant toutes les cases du manche (solo de basse sur Without Prejudice…), qui te fait taper sur ton clavier aussi vite que le mec à la double grosse caisse, plus puissant qu’un double ristretto italien, s’il vous plait. Toujours aussi bien fait, toujours aussi fou, en témoigne la « lyrics video » de morceau qui ouvre l’album.


Kings Of Leon – « Mechanical Bull »

kingsofleonDu r&r à l’ancienne, des morceaux entêtants, une voix de feu, barbe entretenue et chemise cintrée. Le gendre parfait quoi. Ca sonne peut être un peu moins lover dépressif que l’album d’avant (ce qui est peut être pas plus mal), et ils enfilent le costume fifties sur Supersoaker sans tomber dans le rockabilly.

C’est tout, les mecs sont les rois.


A Lot Like Birds – « No Place »

no-place-by-a-lot-like-birdsAttention talent. Je reconnais avoir zappé le premier album, je regrette. Le groupe est le fils caché de Dance Gavin Dance (coucou Kurt Travis) et La Dispute, violé par The Mars Volta et réconforté par les mecs de Listener. Beau, technique,  poétique, fou, arty : ALLB a tout de la musique pour hipster du post-rock. Mais c’est diablement bien fait et même les passages de spoken ne me font pas décrocher. FORT.


Red Fang – « Whales & Leeches »

Red_fang_whalesStoner dopé à la Mastodon, la recette marchait bien donc les mecs font rebelote. En même temps, cet album est tellement l’essence du stoner qu’ils sont pardonnés. C’est puissant, sale, mal rasé, transpirant. Bécanes à franges, en chemise à carreaux dans le désert,  à se casser des canettes de bière sur le front. Anti heros parfait des Kings Of Leon, Red Fang, c’est la BO de Trevor et de son pick up dans Sandy Shores.


Non, je ne parlerai pas du dernier ADTR qui est (comme prévu) une mauvaise copie de l’album précédent, qui était lui même une mauvaise copie de Homesick.

Egalement nominés : Death Mercedes (mais le chant en français, nooo waaaayy), le cantique de Dustin Kensrue,  l’EP punk 90’s de Fall Out Boy, le dernier A Skylit Drive (LOL)…

Bonus : La Mort Du Disque

Pensez ce que vous voulez d’Orelsan, mais quand il s’agit de louer un marteau piqueur pour savater des CDs, le mec répond présent.