• Share on Google+

J’ai fait deux petites dates avec General Lee.

Dans un petit fond de bar à Paris et une autre au Grand Mix, Tourcoing. J’ai eu le droit de monter dans le Van de la Liberté (die Van der Freiheit), où tout peut être dit, à base de – je cite – « gorge à foutre ou gorge à pisse ? » (on s’est tous mis d’accord sur le « gorge à pisse », bien plus dégueulasse), suçage de jagon à la mayonnaise et autres ignominies qui n’ont le droit d’avoir place que dans ce van. Le politiquement correct leur impose d’avoir une zone de décompression où tout est permis avant de retrouver la vie normale.

Ca a fait un peu bizarre de reprendre les baguettes, mais on retrouve vite ses réflexes entre tom basse qui se fait la malle, canette de Redbull avant de jouer et échauffements improbables. Niveau matériel savaté, on était pas mauvais aussi. C’est le problème quand on joue sur des cymbales de récup toutes fendues – clochardise oblige – et de faire son mariolle sur les caisse claire et tom basse, y’a de la casse. Les pieds de micro tombent, sur la batterie évidemment, et je suis bien obligé de finir le morceau sans passer la main gauche à droite et vice-versa. Résultat pour la première date : peau de caisse claire morte, deux baguettes décapitées, deux douzaines de cloques. Et je ne compte pas la fois en répète où j’ai propulsé un morceau de cymbale dans le cou de notre pauvre Martin, qui a bien failli voir sa carotide sectionnée avant de mourir dans d’atroces souffrances.

Première date avec @generaleeband. #bagarre #drums #plusdecaisseclaire #jugulairesectionnee

Une photo publiée par @dw19ht le

On avait droit à un peu plus de matos au Grand Mix. Du coup niveau stroboscopes, perte de 2 points de vue et actions au ralenti, on s’est mis bien aussi. Bon l’ambiance était certes un peu mollassonne, malgré The Witching Hour, Medusa ou Running With Sharp Scissors, les gens devaient s’attendre à un set de sludge mou du genou mais c’est bien fini tout ça. Maintenant c’est la bagarre. J’en ai encore un bleu énorme sur les cuisses, à force de taper sur la caisse claire qui descendait au fur à mesure. La bagarre je vous dis.

Le show était filmé par la salle, donc vous avez le droit à LVCRFT et Junon (pour les cojones), full HD et tutti quanti. Je vous mets la setlist des shows aussi à la fin, tant qu’on y est, je me fous pas de votre gueule ici.

Ça va, je la joue pas trop 200bpm au dessus du vrai tempo, ahem.

Je cache pas que c’était sacrément cool de faire ces shows, entre rejouer la batterie, pour un groupe dont tu apprécies les membres autant que la musique, faire de la scène et de la bagarre, j’ai bien kiffé ma race. Particulièrement sur le combo final et l’incontournable Drifting, assez jouissif de puissance et d’efficacité à la batterie. Si Ch’Pouls a encore quelques soucis d’emploi du temps, on peut s’arranger quoi.

Setlist GL