• Share on Google+

Hier, c’était un lundi un peu triste. Mon premier lundi sans Breaking Bad depuis longtemps.

[Evidemment, alerte spoilers de la mort et tout autre type d’aileron.]

Felina

Enfin, je dis lundi, parce que je regardais généralement le lundi l’épisode diffusé la veille sur AMC. A moins de regarder un live streamé par Badger comme Musha. Dans tous les cas, la question ne se pose plus.

Parce que c’est bien fini. Adieu Walter, au revoir Jesse, ciao Gus, auf wiedersehen Saul, sayonara Hank, bye bye les autres. Je ne peux décemment pas faire de résumé, de tenter d’expliquer pourquoi cette série était la meilleure du monde. Ni comment je retenais mon souffle et mes « Walt! », « Jesse! » ou n’importe quel nom de personnage à chaque fin d’épisode, pour ne pas réveiller ma femme qui dormait à coté, à l’abri des tensions  et des cliffhangers. Parce qu’avant de finir la cinquième saison, on s’était arrêté là hein :

Bref, plutôt que de faire un constat, et à l’image de ce que j’ai fait pour Dexter, voila une petite cérémonie sur la série, parce qu’on a tous évoqué l’idée depuis d’acheter un RV et de le transformer en methlab :

  • Trophée du meilleur acteur qui passe de super gentil à super méchant : Bryan Cranston !
  • Trophée du meilleur fast food : Los Pollos Hermanos ! J’ai acheté des parts dans KFC, à cause de mon envie de poulet à chaque fois que je voyais Gus.
  • Trophée de la meilleure adaptation graphique des titres des épisodes : Branding Bad.
  • Trophée de la citation la plus bad-ass : « I AM THE DANGER!« . Mais même s’il est devenu un monstre, il est capable d’aimer :

  • Trophée du meilleur jeu : A tribute du Breaking Bad, qui retrace la série et dans lequel il faut jeter du bacon sur Flynn, rien que ça.
  • Trophée de la meilleure chanson d’intro : « Negro y Azul« , ma passion pour le Mexique m’y oblige.
  • Trophée de la mort la plus incroyable : Gus Frings !
  • Trophée du meilleur karaoké : Gale Bottcher !
  • Trophée de l’épouse la plus horripilante : Skyler !
  • Trophée de la plus grande tension dramatique : « Ozymandias » ! Et oui, Breaking Bad s’est bien mieux fini que Dexter.
  • Top 5 des plus beaux « Bitch » :
    • 1. » Gatorade me, bitch ! »

  • Trophée du meilleur guest : Danny Trejo, aka Tortuga !
  • Trophée du meilleur spin-off à venir : Better Caul Saul ! (« Yeah, apparently. All right, $16,000 laundered at 75 cents on the dollar, minus my fee, which is 17%, comes out to $9,960. Congratulations, you’ve just left your family a second hand Subaru. »)
  • Et tellement d’autres moments fous. La liste pourrait être éternelle.

J’aurai aimé que Walt rejoigne Dexter dans l’enfer des séries, mais bon, puisque Dexter est finalement bucheron… Walt, you will be missed.

Meanwhile, at the safe house :