• Share on Google+

Après un rapide tour dans le village des femmes girafes, on rejoint le Triangle d’or, espace géographique où se rejoignent les frontières de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie. Autrement plus célèbre pour être le coeur d’un important centre mondial de conception/deal d’opium. Le guide nous conseille de gouter si on a l’occasion, « faut pas mourir idiot » nous dit-il. Mais j’étais plus occupé à tester l’alcool de cobra/scorpion/sexe de tigre dès que j’ai mis un pied au Laos.

Snake infused

Le circuit prend fin, et le groupe se sépare vers les différentes extensions balnéaires, à la suite d’un retour en train Lampang/Bangkok – au cours duquel j’ai (enfin) rattrapé mon retard sur Anchorman.

Notre destination finale, Jomtien, la plage de Pattaya, sur le golfe de Thaïlande. Autrement plus célèbre pour être le c?ur d’un important centre mondial de prostitution. Je vous jure que j’étais pas au courant avant d’y aller. Vraiment. Le guide nous conseille de gouter si on a l’occasion, « faut pas mourir idiot » nous dit-il, et nous recommande chaudement la #36 d’un bar à hôtesses du centre de la ville. Mais j’étais plus occupé à tester la piscine de notre hôtel.

Ravindra

Une fois quelques cocktails enquillés, on se rencarde sur les navettes pour aller dans le centre de la ville et vérifier par nous même la légende autour de Pattaya. Judicieusement rebaptisée « Puttaya » par les gens de la région qui parlent un peu français. Il nous a pas fallu longtemps pour comprendre d’où vient la réputation de la ville : des strips club a-go-go, des bars et des russes saouls accrochés aux bras de petites mignonnettes thaïes.

AMSTERDAMAGED

Dès que le soleil se couche sur la plage, le ratio approche une fille par palmier, et des palmiers il y en a tous les 3m tout le long de la plage. Après, on se pose toujours la question de savoir si c’est vraiment une gonzesse ou si ça cache un serpent dans le slip. Je ne compte plus le nombre de fois où je leur ai rappelé que « vous êtes un homme, madame ».

Au bout de la plage, la Walking Street, le Las Vegas de la Thailande. Je voulais vous décrire ça, et puis j’ai trouvé cette vidéo, je pense que ça résume plutôt pas mal la situation :

Pattaya

Voilà donc où j’ai fini mon voyage. Depuis je suis rentré en France, pris 25° de différence, enchaîné les burgers et arrêté de me tartiner de Biafine, maintenant que je suis en sécurité solaire. La vie continue, même loin des tropiques.