• Share on Google+

Une des choses à faire à Boston est la fameuse Freedom Trail, une promenade tracée à la peinture rouge sur les trottoirs retraçant différents événements de l’indépendance des États Unis.

Le Boston Commons est le point de départ, grand parc au milieu de la ville gavée d’écureuils mutants. Il fait beau, on a trouvé un parking gratuit inconnu même par la police, et on croise quelques guides en costume d’époque, soit en train d’hurler leurs leçons, soit en train de s’en griller une avec un cheeseburger dans une ruelle.

Boston Common

76

Boston Squirrel

Le trail nous fait passer par la Old State House, le monument à l’hommage des victimes du Boston Massacre, de vielles églises des Pilgrim Fathers, ou les tombes de John Hancock, Benjamin Franklin et le fameux Paul Revere de Four Year Strong. Jusqu’à nous mener au Feneuil Hall, ex-marché au poisson du North End, devenu centre commercial chic. Faut reconnaître que ça sent le touriste, vu le nombre d’hippies « artistes » jongleurs avec des tronçonneuses (on reste en Amérique, même les jongleurs sont un niveau au dessus) ou les mauvais breakdancers sur de la dubstep sortant d’une boombox cheap. Apparaît alors le Hard Rock Café qu’on a cherché mille ans la veille, et on met bien vite les vestiges historiques de côté pour une assiette de nachos pas piquée des hannetons – marathon de la bouffe oblige – et quelques burgers beaucoup trop grand pour être engloutis entièrement. Même avec du Sum 41 ou Thrice en fond, ou encore un Bohemian Rhapsody VS Wayne’s World repris en ch?ur par l’intégralité du resto.

Old State Hall

Unicorn Old State Hall

HRC's nachos

On reprend le trail en direction de Charlestown, en passant par le Little Italy de Boston qui sent la pizza et l’origan, devant un nombre incroyable de personnes sortant avec des paquets Mike’s Pastry – qui n’avait rien de fou -, des Cadillac, et ce jusqu’à traverser la baie et tomber sur l’USS Constitution, dernier bateau encore entier des frégates utilisées pour la guerre d’indépendance. BIM.

Chevy

USS Constitution

Fort sympathique les potes. Après le Boston des touristes, on ramène Pocahontas et Ch’Fourchette au Greyhound car nos routes se séparent la mort dans l’âme, autour d’une soupe chinoise au tofu miteuse et un bubble strawberry juice. Next : Syracuse et Buffalo, direction Chutes du Niagara.