• Share on Google+

C’est frustrant le chômage. Je suis partagé entre faire plein de trucs parce que j’ai le temps, et rien branler parce que pas d’argent et du coup avoir envie de me buter parce que je fais rien.

Ca me démange de faire un milliards de trucs, mais faut rester raisonnable. Le cercle vicieux de l’enfer. Donc on essaye de s’occuper comme on peut : opération chill gratuite.

En récupérant un jeu prêté par un élève de ma femme par exemple : Batman Arkham City. Autant dire que la PS3 a pris un coup de chaud, surtout par ces derniers temps de canicule. Bien foutu les potes. Les séquences de bagarre sont mortelles, l’infiltration ultra reussie, l’histoire combine 80% des personnages de Batman, à partir évidemment du Joker, passant par le Pingouin, Bane, même Poison Ivy dans l’épisode Catwoman. Vraiment au top. Déjà fini une fois, la deuxième entamée, 60% en 10 jours, je vise le platine avant la rentrée. Enfin la c’est la galère en mode ultra dur of the death, mais restons positifs.

batman

Il est aussi possible d’aller jouer dans le festival à l’honneur de Jésus dans un ancien baraquement militaire allemand. Ca ne coûte pas cher (surtout quand votre carte bleue est bloquée à cause d’un hacker américain) puisque les frais sont couverts par le festival, vous pouvez voir The Chariot gratuit – enfin la dernière chanson parce que les mecs de l’accueil sont des boulets -, boire des bières grâce à vos tickets boissons et guincher toute la nuit sur des tubes heavy des années 80.

En contre partie, vous dormez dans le coffre du van, et vous êtes réveillés au plus tard à 11h quand les groupes chrétiens commencent à jouer à l’honneur du Seigneur. A base de « God is good », paroles qui ressemblaient plus à « Camel Toe » avant qu’on ne comprenne l’anglais à fort accent allemand, excusez moi Seigneur. Au final, pas surpris plus que ça, surtout depuis que j’ai vu un pasteur slammer.

freakstock

Dans le même esprit, on peut aussi aller se faire une date avec Norma Jean au Batofar – ça se range aussi dans la catégorie #achievementunlocked. Les suisses de Coilguns sont plutôt sympas et envoient bien sur scène. Cory de Norma Jean a apparemment une rage de dents, mais ça ne l’empêche pas non plus d’envoyer le boulet. En plus, paraît qu’il a bien kiffé notre set, donc le Joker n’aura pas à me dessiner lui même de sourire. Darkest Hour c’est hyper carré mais au moins autant relou. Paris a toujours le trophée du public le plus froid du monde.

normajean-bransonhollis

BTW, je vous conseillerai bien de garder un oeil sur le Tumblr Branson Hollis qu’on a lancé, c’est gratuit aussi, et il devrait y avoir plein de pépites, photos behind-the-scene ou toute autre connerie qui nous aide à avancer ou pas. Et puis ça sera relativement updaté régulièrement, enfin surement plus que n’importe quelle autre plateforme, just sayin’.

Revenons en à notre chill gratuite. Rappelez vous, vous êtes chomeur, n’avez pas un rond et un temps libre de fou furieux, vous êtes bloqué dans Batman Arkham City en mode impossible juste parce que Catwoman n’a pas d’armure, vous n’avez pas spécialement envie d’envoyer votre manette dans votre écran ni de vous pendre, vous DEVEZ prendre l’air. Dans ce cas, concert gratuit d’Every Time I Die.

On passe sur Wild (ex Wild Karnivor). The Great Divide qui suit par contre, envoie grave à la Comeback Kid, enchaine les featuring en remplaçant les guests par le staff et laisse environ aucun temps de répit à l’auditoire qui se met enfin à répondre. Bonne (semi)découverte(live). ETID arrive enfin sur un gros Snoop Dogg (pas encore évolué en Lion sur ces titres) et dégaine les tubes avec simplicité : Underwater Bimbos From Outer Space, Ebolarama, Wanderlust, The New Black, le final We’rewolf et à peu près tous les incontournables. Une heure hyper condensée, jouée 200x plus vite que l’album pour faire rentrer tous les tubes du groupe dans le set. Juste fou et déconcertant de facilité. C’est le groupe qui me fait me dire à chaque fois que je les vois, « c’est ça comme musique que je veux faire ».

Bon et puis en dernier recours, organisez une petite soirée. A base de rhum dans une marmite – ça marche vite le rhum -, 2L de rhum, 2L de Malibu, 1L de liqueur de pêche, pour 5L de jus multivitaminé. Agrémentez le tout d’un guacamole à 13 avocats (amoureusement préparé par @TheBuzz, renommé « Ch’Guacs » pour la soirée) et vous passerez une bonne soirée à peu de frais. Surtout avec des cigarillos et un drapeau américain.

cigarillos

bolt

Si après tout ça, vous badez encore, cherchez du travail. Ou finissez Arkham City. Ou partez à Cuba (merci!).