• Share on Google+

Je vous ai déjà dit que je connaissais un magicien ? Ah oui, je suis plein de ressources. Et j’ai le bras long. Je connais du monde et pas n’importe qui.

Parmi eux, Antoine Leroux, magicien close-up comme disent ses cartes de visites. Parce monsieur aussi fréquente du beau monde voyez vous, BMW, Orange, le stade Bollaert (et aussi un petit peu le PSG, mais c’est rien à coté du stade Bollaert du grand RCL), Belambra, casinos tout le bordel. J’avais dit que c’était pas n’importe qui.

antoine

Bref, revenons en à la magie de proximité. Le close-up qu’il dit, le domaine le plus horripilant de la magie à mon gout. Parce que tu sais qu’il y a un truc, IL Y A FORCEMENT UN TRUC, mais il arrive quand même à te faire miroiter des  dollars dans sa main et abracadabra, ça se retrouve derrière ton oreille. Et le fait que ça se soit passé à même pas 10cm de tes yeux rend le tour encore plus difficile à digérer. Parce que forcément, il fait ça bien, et tu vois rien. Nominé dans la catégorie « je rhabille Harry Potter ».

Tu le prends pour toi, tu lui dis « c’est bon, tu m’auras pas 2x, fais m’en un autre » et il te fait un autre tour où tu comprendras pas pourquoi l’as de pique que t’avais dans les mains vient de se retrouver dans les siennes. Tu comprends pas non plus comment tu peux pas voir comment il fait passer ses bâtons sans ouvrir une main ou je ne sais quoi d’autre. Ou alors celui là c’était peut être parce que c’était nouvel an et que j’étais beurré comme une huitre. Vous aussi râlez/pestez/déprimez devant ses tours, sa chaine Vimeo est à disposition.

Avec un charisme et une tchatche sur-dimensionnée, passer une soirée avec lui, c’est le show assuré. A l’américaine. Parce que c’est de bien ça qu’il s’agit. « Spectacle » c’est pas suffisant. Antoine Leroux fait le show à l’américaine. Alors quand il est de passage à Hollywood ou Vegas, le show prend de l’ampleur et on aimerait bien être sur la guestlist quand il fera disparaitre Copperfield de la salle du MGM.