• Share on Google+

On se foutait de ma gueule et de celle de Iopi, Lens perdait contre Monaco dans LE choc de la L2 hier même. Bon finalement, c’est Monaco qui a du se battre pour arracher le nul, mais là n’est pas le débat.

Il fallait qu’on réplique, en attaquant le club favori de nos railleurs : le Standard de Liège. Ah oui, nous on donne dans le club haut de gamme. Iopi a alors mis le doigt sur un point important : pourquoi la ligue de foot belge s’appelle la Jupiler League ?

Lors de sa création, pour la saison 1895-1896, la compétition reçut le nom de « Coupe de championnat ». Le terme fut employé trois saisons, puis devint « Division 1 » dès la saison 1898-1899. Pour la saison 1900-1901, la fédération belge renomma sa plus haute division en « Division d’honneur ».

Les expressions « jouer en honneur » ou « monter en honneur » apparurent dans le verbiage familier des supporteurs et sympathisants. L’appellation « Division d’honneur » ne changea plus jusqu’au terme de la saison 1951-1952.

À partir de la saison 1952-1953, la plus haute division devient à nouveau la « Division 1 ». À la fin des années 1990, le nom « Jupiler League » fit son apparition, qui devint par la suite « Jupiler Pro League », du nom de la marque de bière Jupiler.

Wikipédia ne se trompant jamais, on comprend bien qu’il n’y a absolument aucune raison viable à un tel changement, si ce n’est l’amour de la Jupiler. Pourquoi Jupiler, merde. Avec toutes les bonnes bières belges, quel gâchis.

Notre ami belge a répliqué, bien mollement il faut l’avouer, en invoquant la France et son patrimoine fromager et en renommant la Ligue 1 en Ligue Tartiflette, surement en hommage au moelleux / trous de nos défenses.

RCL_cheese

Ce à quoi j’ajouterai simplement que le Gruyère est suisse, et pas français. #JDCJDR

Ce qu’il ne savait pas par contre, c’est que cette ligue existe. En sous-marin. Hors des cadres imposés par la FFF. Je vous copie le classement actuel de la Tartiflette Pro League:

1. AS Munster
2. Olympique de Maroilles
3. Avesnes sur Helpe FC
4. AS Roquefort
5. US Pont L’Eveque
6. CBF (Coulommiers Brie Football)
7. Alvignac Gramat Rocamadour FC

A noter que malgré une petite forme cette saison, le CBF reste le seul club à avoir gagné la coupe Européenne, en 2004 après une finale épique contre le SV Gouda. A noter aussi la grosse performance de l’Olympique de Maroilles, qui a gagné 4-3 contre le prestigieux FC Haute-Gruyere, après avoir été mené 3-0 à  la pause.

Donc oui, la Tartiflette Pro League existe, ami belge. N’essayez pas de nous snober avec vos équipes qui mouillent le maillot par le houblon et pas sur le terrain. Nous avons de quoi nous battre. Et autant je concède qu’il est particulièrement désagréable de sentir la bière, autant vous ne voulez pas vous frotter à l’AS Munster, l’équipe en forme du moment qui n’est pas sponso par Rexona.

Mais je suis pour la paix dans les ménages. Et maintenant que je vous ai bien prouvé qu’on ne pouvait pas rigoler avec le foot fromager français (ni le RCL) et que cet article mérite sa catégorie WTF, je propose de mettre notre contentieux de coté, au moins le temps d’une raclette/fondue arrosée de vraie bière belge. Who’s in ?

Thierry-en-rit