• Share on Google+

Attendez, voilà, j’ai coupé le dernier Lady GaGa. Ca ira mieux maintenant.

Bon, au programme, un peu de rattrapage parce que la dernière session datait de janvier si je ne m’abuse, et pas mal de nouveautés finalement qui tombent là toutes en même temps, forcément. Je vais essayer de reprendre du service du coté d’All The Rage et je vous conseille d’aller y jeter un oeil pour rester informé. Parce que beaucoup de sorties, Balance & Composure, Bon Iver, Fight Fair, For The Fallen Dreams, Legend, Manchester Orchestra, Title Fight, Touché Amoré, We Are The Ocean… Plus tous ceux que j’ai raté ici, avec ma foi une sélection plus légère.

Memphis May Fire – « The Hollow »

mmfthOn va pas commencer par la légèreté pour autant. Complétement enchanté par leur premier album mais un poil déçu par leur dernier EP, j’avoue que je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec The Hollow. Parce que point de R&R à la Every Time I Die dans le dernier EP et c’était leur force à mon goût.

Heureusement le premier titre, The Sinner, va mettre tout le monde d’accord. Toujours pas de rock’n’roll, mais des inspirations The Devil Wears Prada, plus rentre dedans. A l’inverse, The Unfaithful a un refrain implacable, avec une voix toujours aussi juste et particulière et apporte une petite touche originale avec des timbales, violons et tubas pour accompagner une moshpart, ça fait son petit effet.

C’est entre ces deux eaux que va naviguer Memphis May Fire sur tout l’album, et pour mon plus grand plaisir, plus on avance dans l’album, plus ça me rappelle pourquoi j’adorais ce groupe. The Victim, The Commanded, The Haunted, autant de titres qui rejoignent Sleepwalking avec une touche de méchant en plus.


Moving Mountains – « Waves »

moving-mountains-wavesJ’avais découvert un peu par hasard quand on m’a envoyé le lien d’un live. Pas époustouflé, mais à garder sous le coude. Et j’ai bien fait, parce que ce Waves est la grosse claque du mois mai.

Une voix sublime – encore plus lorsqu’elle frôle le cri à la Dustin Kensrue de Thrice (sur My Life Is Like A Chase Dream, mamamia), des passages atmosphériques comme eux seuls ont le secret qui transmettent une émotion très forte (Tired Tiger ou Full Circle, mamamia), et un son d’enculé. Autant j’avais un peu de mal avec le premier album qui était très post-rock ambiant (admettons), celui là va beaucoup plus à l’essentiel et me rappelle un petit coté Underoath épuré pas pour nous déplaire. Where Two Bodies Lie est simplement magistrale, dans les riffs et les arrangements et est de loin le tube de l’album. Mamamia.


Less Than Jake – « TV/EP »

ltj-tvepVous savez que j’ai été formé dès mon plus jeune âge à NOFX, Rancid, Millencolin et autres grands pontes du (ska)punk des 90’s. Less Than Jake en fait partie. J’ai ma petite copie de Losing Streak dans ma collection. Et au risque de passer pour un mi-punk-à-chien / mi-has-been, j’adore cet EP.

Aussi parce qu’ils reprennent donc à leur sauce différents génériques de shows TV, et leur version de la pub Hungry Hungry Hippos est énorme. Le générique de Scooby Doo en ska vaut le détour aussi, la pub pour les céréales PacMan et le générique des Animaniacs, pour avoir passé quelques milliers d’heures devant Ca Cartoon, ça ne peut que marcher.

Je ne vais pas spoiler l’intégralité des pépites qui se trouvent sur cet EP, mais écoutez/regardez jusqu’au bout, la synchro est parfaite et il y a une cover géniale de Mariés Deux Enfants, je dis ça, je dis rien.


Lower Than Atlantis – « World Record »

World-Record-coverLower Than Atlantis avaient frappé fort avec leur premier album mi-punk mi-hardcore. World Record ne pourra pas décevoir les fans de la première heure. (Motor) Way Of Life démarre tout de suite sur les chapeaux de roues avec ce style si particulier qui fait de LTA un groupe unique. Avec une touche un peu plus mélo globalement sur tout l’album, caractérisée par Uni 9mm ou Could You ? Would You ?, on pourrait dire que les anglais se sont assagis.

Mais c’est pour moi une suite logique et une affirmation de leur talent. Bref, ça transpire la Fender et le R&R anglais de qualité, sublimé par une énergie débordante et des refrains catchy sans être niais. Beech Like A Tree est le symbole de cet album, juste en dessous.

Si Moving Mountains récupère le titre d’album du mois de mai, World Record possède définitivement celui du mois d’avril.