• Share on Google+

On y est enfin, après des semaines, des mois, des années – que dis-je, des siècles ! -, le site Mosh&Cik! est sorti.

Alors là, WTF? Qu’est ce que c’est que de ce truc au nom barbare ? Quoi un site ? Tu fais des sites ? « Mosh » c’est parce que tu sais pas faire des belles chartes graphiques ?

Donc oui, un peu de tout ça à la fois. Sauf le moche, c’est pas ma faute, c’est celle à Iopi. Et d’abord allez lui dire en face hein. C’est le seul mec que je connaisse qui met des marcels pour de vrai. Avec un short vert HXC.

Bref, Mosh&Cik! est une agence de booking de concerts en Italie, gérée par mes chers et tendres Francesco & Chiara. On avait rencontré ces deux là quand ils avaient fait jouer FDS sur deux dates à Vicenza et Bologna. Et ç’a été un peu comme un coup de foudre, surement dû aux fabuleuses pizzas (même si je sais, ça ne vaut pas celle de ta mère Franci), aux cocktails offerts par le club et à l’ambiance.

Pour la petite histoire, cinq minutes avant de jouer, je m’inquiète un peu de voir si peu de monde (entre 5 et 10 personnes) et je pars lui demander ce qu’il se passe, elle est où ta super promo et ton orga du feu de dieu ? Il me dit un truc du genre, « no worries, viens voir par là » et ouvre une fenêtre planquée derrière un tas de matos. Quand j’ai vu la foule dehors, je me suis dis qu’on avait pas intérêt à se chier dessus ce soir là. « On a fait 400 entrées déjà, mais tout le monde n’est pas encore là, les italiens viennent tard aux shows ». Ajoutez à ça que c’était le première fois que l’orga nous payait un hôtel, on a difficilement pu lui reprocher quelques chose, même s’il n’y avait ni jacuzzi ni champagne dans la chambre et que j’ai du partagé le lit avec mon guitariste.

Le lendemain a été aussi un des meilleurs souvenirs que j’ai avec eux et Mosh&Cik! : un Burger King où un pauvre gosse était rejeté par ses comparses (malheureusement, seuls les membres de FDS comprendront), promenade digestive dans le centre de Bologna et puis merde, une fois arrivés on a quand même rencontré la troisième meilleure voix italienne d’AC/DC, qui nous aura pourri un tshirt tellement il transpirait du dos.

Je pourrais en parler des heures. Les branlées qu’on s’est pris au baby foot. Les batteurs qui testent le son de la grosse caisse en jouant tout l’ensemble. Les défis pour grimper en haut des rampes de projecteurs pendant le show, pour faire mieux que Yashin le mois précédent. Les ‘fuzione‘ DBZ et la moustache qui rigole. Les pizzas et les cocktails redbull. Le nain saoul qui imitait Chester de Linkin Park et chantait In The End, à qui on caressait les cheveux. Les shows qu’on a fait avec lui en Italie ont toujours été mémorables. Même celui à Aoste.

Et samedi est donc sorti leur nouveau site. Grâce à @mister_iopi qui a fait du bon boulot graphiquement parlant et @cyshini qui a bossé dur sur l’intégration malgré le tsunami japonais. Je n’aurais fait qu’encaisser les coups de notre client exigeant et redistribuer les tâches à chacun.

Alors jetez y un oeil, l’équipe étend un peu son activité et devrait bientôt proposer quelques shows en dehors de leurs frontières italiennes. Et quand ils font jouer Emarosa, Vanna ou Confide, je me dis que ça peut valoir le coup de les garder à l’oeil.

Donc merci à vous Franci et Chiara, merci pour tous ces moments magiques et j’espère revenir au plus vite, en groupe ou en solo. Before agency & band, we’re friends.