• Share on Google+

Ca fait quelques temps que je vous la promettais, la voici la voilà :

la playlist ULTIMATE NEOMETAL.

Je vous cache pas que j’en suis pas peu fier et que j’ai pioché dans les trésors de ma jeunesse pour vous dégoter tout ça. Donc au programme : dreads, colliers 2 boules un pic (assez phallique finalement), spikes et gros baggys, paire de Globe aux pieds (avec des perles sur les lacets idéalement), et collection de tshirts Goéland. Pulls Diabolik et Nowhere acceptés bien évidemment.

Que du gros son donc qui va vous donner envie de claquer un gros pogo. En guise d’aperçu, je peux vous dire qu’il y aura du Linkin Park et d’autres grands noms américains. La scène française n’a pas été oubliée, avec Pleymo en fer de lance. Et puis quelques pépites, des souvenirs qui resurgissent et PAF on glisse du Evanescence et du Mudvayne dans la playlist. Ah oui, elle est bien gratinée celle là.

Ce qui est génial, c’est que justement, j’ai pu me faire plaisir en terme de mauvais goût. Même si j’étais loin de dire ça il y a 6 ans. Parce que oui, je ne le cache pas, je ne le cache plus, j’ai eu ma période néo. Même une bonne période. D’un autre coté, même si j’étais à la bourre coté Korn et Limp Bizkit (c’est bon, j’avais à peine 7 ans quand le premier Korn est sorti), je suis assez fier d’avoir acheté Hybrid Theory trois ans avant que In The End ne passe sur Europe 2, un maxx de bruit.

Et ma collection de CD ne déméritait déjà pas à l’époque :

Je vous vois venir là, mais dw19ht, WTF? Qu’est ce qu’il s’est passé dans ta vie pour en arriver là ? Pourquoi une playlist néo metal ?

Parce que ça fait des souvenirs de mon lycée et qu’après un retour aux années 80 et au ivy-midol (je pense à Bullet For My Valentine ou le dernier Blessed By A Broken Heart), le néo va revenir à la mode. Ya qu’a écouter le dernier Architects ou Emmure, sur la moitié des riffs, le chanteur pourra lancer un bon « jumpdafuckup » – Soulfly style -, à la foule. Même For The Fallen Dreams fait jumper son public.

Tout ça pour dire que j’y crois. Et là vous vous direz, putain ouais, dw19ht est un visionnaire. Même si ce n’est qu’un cycle inévitable de la mode. Et puis merde quoi, c’était la bonne époque, où on entendait du Korn dans les pubs Puma, où MTV passait encore de la musique et où Limp Bizkit faisait la BO de Mission Impossible II. Ca a plus de gueule que Philippe Manoeuvre qui double l’alien dans Paul quoi.

Bref, la playlist est donc disponible ici sur Spotify.

J’ai déjà pu améliorer la tout grâce aux interventions de Clément des Branson Hollis et d’Anne de Montfrite entre autres. Et puis Thomas Beltran qui m’a aiguillé vers ce super documentaire. Je lâche des noms là, je ne serais pas le seul à être traîné dans la boue pour avoir fait ressortir votre THPS2. Enfin voilà, lancez un bon shuffle la dedans et enjoy. Et bien sûr, si j’ai oublié des titres qui vous paraissent incontournables, je me ferais un plaisir de les ajouter.