• Share on Google+

Il y a à peu près un mois, on s’est dit qu’on tenterait bien un petit régime avec ma femme : raffermir les fesses, transformer les abdos-kro en abdos véritables, faire fondre le surplus des cuisses et prendre du pec. Régime protéiné tout le bordel. Ca fait déjà un mois que plus aucune règle alimentaire ne régit mon estomac.

Je bouffe comme un sagouin, kebabs, welshs, double decks, lasagnes, pizzas, McFlurrys, pancakes, burritos, choucroutes (non quand même pas), j’en passe et sûrement des meilleurs. Et ce midi c’était Bolino – plus léger, mais pas spécialement plus équilibré.

Ah ça je me régale hein, mais j’ai du prendre un nombre incalculable de kilos avec mon régime là. Des kilos, des kilos, des kilos je vous dis. Déjà que j’ai fait péter mes boutons de shorts un par un cet été et que je suis passé à la taille au dessus à cause de mon régime made in USA… Dans mes souvenirs, je l’encaissais mieux que ça le combo Cheezy Crust à midi / Welsh Royal le soir – accompagné de Leffe. Damn, je suis tellement faible quand on me parle de bouffe.

Saucisses

Regardez moi ça, je salive moi là.

Mais j’ai trouvé les responsables à cette débauche.

Les tickets resto, ce sont eux les coupables. 8? le ticket, ça pousse au crime non ? 8?, c’est trop au McDo, bah remettez moi un sandwich en rab, sinon je me fais niquer la monnaie. 8?, c’est pas assez au resto, donc deux tickets oblige et même combat again, bah mettez moi un dessert sinon je me fais niquer sur la monnaie. Et les réductions qui vont avec, c’est horrible aussi. -20% sur la note au Courtepaille, moi je résiste pas à l’appel de l’entrecôte 320. C’est the devil in disguise je vous dis.

Pizzaineken

En plus de ça, je prends méchant tous les weekends, entre le Champagne, le vin blanc, la bière, l’efficace rhum, la meurtrière tequila ou la sournoise vodka, j’en passe et sûrement des meilleurs. Avec un peu de tout dans la/les soirée(s), peu importe l’ordre, le cocktail ou la dose. Je crois que ça fixe les graisses l’alcool non ? C’est ni bon ni pour mon foie, ni pour ma ligne, et si je suis gros, ça rend un peu plus fébriles mes tentatives pour finir en grosse partouze avec le reste de l’assemblée.

D’un autre coté, ça permet de délier les langues comme on dit, d’assister à quelques perles genre « Moi, hors de question, je confie pas ma vie à un brochet » ou autre « Écarte tes roseaux, je m’en vais pécher au large » – traduits du Ch’ti par mes soins. Et ça rend un peu plus faciles mes tentatives pour finir en grosse partouze avec le reste de l’assemblée. OK, un partout.

Bref, j’ai faim quoi. Encore. Attendez un BOLINO ce midi, c’est bien au goûter ça, pas pour un repas. Si je retourne à Domyos, je peux me faire plaisir non ?

Putain, mais qui a mangé le dernier Snickers glacé ?