• Share on Google+

Avec le décallage, couché 9pm. 2am, heure locale, frais comme un gardon. Comme s’il était 11am. Mais on est pas en France. Va falloir se rendormir là, ça va pas le faire. 8am, tout le monde est déjà levé, et apparement je ronfle. Bref, on va profiter du petit déjeuner inclus dans notre hotel à 25$ la nuit, rester ébahis devant la machine qui fait des gaufres toute seule avant de se reconcentrer sur nos Cheerios.

Santa Monica Pier

Visite du MOCA ce matin parce qu’il fait un peu gris. Les nuages finiront par se lever, nos ventres veulent des burgers au soleil. Requête acceptée, on va claquer le chiliburger sur le pier de Santa Monica. BAM. Ils mettent une éternité à arriver, mais ça nous permettra d’admirer le problème de surpoids de certaines américaines. Maintenant, on entre dans le vif du sujet : rejoindre Venice par la plage. Et là j’ai l’impression d’être avec Kelly et Brandon sous le soleil, à tremper les pieds dans le Pacifique et se foutre de la gueule des mecs qui savent pas jouer au frisbee. Le moment genre étudiant branleur dans une série américaine. Pareil.

Lifeguard around Santa Monica beach

Un peu plus loin, le skatepark de Venice plein à craquer, des gamins qui se jettent dans les bowls et font réaliser que les trucs que tu te disais que c’était pas possible en vrai dans Tony Hawk, bah c’est possible. Je vous raconte pas comment j’étais comme un enfant devant ses cadeaux de Noêl. J’ai vu autant de clichés ricains qu’on pourrait voir de mimes et d’accordéonistes dans le métro de Paris.

Venice bowl

On fait le retour en longeant la piste cyclable, croisant les doigts pour croiser des filles en rollers et en bikini, se faire doubler par les skaters et matter les gonzesses qui jouent au beach volley. Finalement, on verra que des boudins en rollers, des beach volleyeuses mineures, des maillots des Lakers et un gangsta qui nous a à moitié attaqué parce que non, je veux pas de ton CD de hiphop.

Venice sign

Heuresement qu’on avait repéré un super resto sur Santa Monica Blvd, le Crazy Rock’n’Sushis, qui a sublimé la journée. Oui, Crazy Rock’n’Sushis, preuves à l’appui :

Crazy Rock'N'Sushi