• Share on Google+

Aujourd’hui, gros son métal, avec l’arrivé toute récente d’un nouvel album right from Phoenix, AZ.

Presque 2 ans après l’album qui leur a permis de tourner sérieusement aux US, Greeley Estates (ouais, c’est d’eux que je parle) remettent le couvert. Nouveau batteur, nouveau bassiste et une bonne branlée. J’avouerai que j’étais pas super fan des épisodes précédents, exceptée Let The Evil Go East, mais la ils font ça bien.

Greeley Estates - No Rain, No Rainbow

Je m’attendais à un truc un peu plus léger à l’instar de leurs débuts, finalement ils ont passé un cap dans la violence. On oublie le chant clair, now c’est brayous partout. Rien d’extraordinaire tout de même dans la forme : beatdowns, blasts et double kick à foison, moshparts, growls et tout le tintouin. Bon on notera le coté un peu répétitif du disque, après l’avoir écouté depuis la sortie, je sais toujours quel titre est quel titre. Mais ils y en a quand même qui sortent du lot, grâce à quelques choeurs parsemés. Ils se payent même une ligne de chant signée Craig Mabbit, l’actuel frontman d’Escape The Fate.

En tout cas j’ai l’impression que ça leur correspond plus, je les sens plus à l’aise. Les 12 titres de No Rain No Rainbow (d’où le titre minable de ce post) envoient le boulard, tout à fond. Plein d’énergie. Un gros metalcore qui vous fera faire l’helicoptère avec votre tignasse 2 à 3 fois par chanson. Un croisement Bring Me The Horizon, The Devil Wears Prada et Bleeding Through. Rien de plus.

Je vous conseille I Shot The Maid – sur lequel j’espère que la foule va jouer le jeu – et mon petit préféré Friends Are Friends For Never. Celui là je vous le mets même en écoute ici. Ouais il le mérite. J’ai passé tout mon weekend avec cette phrase dans la tête, entre ma gastro et l’anniversaire de l’ami @cyshini. Enfin, enjoy.

Allez, tous ensemble : « FRIENDS! ARE FRIENDS! FOR NEVEEEEEERRRRRRR… »