• Share on Google+

Parait il qu’aujourd’hui va sortir un album majeur qui révolutionnera le monde de la musique. Intitulé « The Lakeshore », par FROM DYING SKIES.

fds-lakeshore

Genre.

Je devrais être un peu tout fou, je veux dire, c’est pas comme si j’étais le batteur du groupe.

A peine impatient de voir le bébé dans les bacs de la FNAC entre Francis Lalanne et Garou. Je concède que j’irai quand même ce midi jeter un oeil savoir si la borne d’écoute marche bien et striker la pose à coté de la PLV.

Pourtant, on a bien travaillé sur ce CD. Le studio c’était cool tout ça, encore merci à Fran et les autres et à Clem aussi. Mais c’est dur de faire quelque chose en France. Les américains font déjà plus cette musique depuis 3 ans au moins qu’on est encore considérés comme des précurseurs ici. Enfin presque. C’est bizarre de se dire qu’on va lancer un album, en étant à moitié convaincu que ça va pas marcher. Je le vis comme ça en tout cas. Et à voir comment s’en sortent d’autres groupes, bref, je m’emballe.

Après on sait jamais, on vient de m’apprendre que Glassjaw était programmé au Groezrock cette année. Ils se sont reformés tout ça, en tournée en Australie tout le bordel, ça valait le coup apparemment. Ils arriveraient peut être à me faire acheter le ticket au lieu d’aller voir Underoath & Architects. Pourtant, Dieu sait à quel point je suis fan d’eux. Finalement, Worship & Tribute a à peine pris une ride et reste un de mes albums de chevets. Le genre, trop souvent oublié, mais quand on retombe dessus, on se dit « ouais, en fait, eux ils avaient déjà tout compris ».

En croisant les doigts pour qu’on ait le même destin, voilà une petite chanson pour se replonger dans Glassjaw. Vous aurez quand même le droit de courir à la FNAC la plus proche et de nous filer un disque de platine.

[EDIT] Bon soit, on a un avenir, soit Amazon nous a sous estimé, mais dans tous les cas, je garde ça sous le coude, ça fera beau dans mon CV.

lakeshore_out_of_stock