• Share on Google+

Aujourd’hui, départ en vacances.

Direction Bruxelles, gate 3, American Airlines, chocolat caramel signature et 6 appels plus tard, on est dans l’avion. « La prochaine fois, faudra venir au moins 30 minutes avant l’embarquement, pas à 10h02 pour un décollage à 10h05 SVP ». OK, je concède qu’on a pris un peu notre temps pour savourer le chocolat. Mais c’est pas comme si on allait se taper 14h de vol, c’est notre devoir de profiter de nos derniers instants.

Over Texas

Je me remets sur le dernier volume de Millenium (comme j’arrive à lire qu’en vacances), et heureusement, ça me fera tenir pendant les 8h qui nous séparent de New York. J’aimerai bien dormir un peu comme j’accumule pas moins de 6h de sommeil en 3 nuits, mais il y un gamin qui pleure, vous savez la malédiction des longs trajets tout ça. Je camoufle le tout avec le dernier Attack Attack! et The Ghost Inside.

Questionnaire : Etes vous toxicomane ? Euh, non. Avez vous fait de la prison ? Non plus. Avez vous été impliqué dans le régime nazi entre 1939 et 1945 ? Je réponds quand même si même mes parents étaient pas nés ? Welcome aux USA.

La course à JFK, seulement 1h30 de battement pour l’immigration, une récupération de sacs, un check in et une nouvelle fouille X-Ray. Soit impossible. Sans compter mes charmes, on serait encore dans la file pour prendre nos empreintes. Donc on a eu notre correspondance pour LA.

Plus que 6h d’avion et on y est. Le temps de découvrir un Doodle Jump World Cup et de prendre un Pepsi on the rocks.

doodlejump-worldcup

Arrivés à Los Angeles, on choisit notre voiture pour le road trip : grosse Chevrolet, automatique, à l’américaine quoi, avec des raclettes. Je peux te dire que tu te sens fier quand tu traverse Sunset Blvd en Chevy, basses à fond, chewing gum et fenêtre ouverte. Enfin, une petite douche et je pars claquer mes premiers dollars de la saison dans des tacos.

Santa X Monica