• Share on Google+

Tout est dans le titre, je suis zaraf. Comme le mec du 93, je sais plus son nom là, le pote à Amandine du 38.
Zaraf parce que ils m’auront bien fait galèrer. Je vous refais la chronologie.

(ça c’est pour la musique d’ambiance)

15 sept.
Réception de la newsletter « Opération Orange Écologie » ou un truc du genre, votre iPhone 3G / 3GS repris à 150?, pour l’achat d’un iPhone 4. Le déclic est là. Moi qui cherche pas trop la petite bête, 150? les mains dans les poches, je prends. Mes associés ne manqueront pas de me faire remarquer que j’aurai pu en tirer 200 sur n’importe quel autre site, mais bon, je suis pas trop un aventurier du marché noir. Gris non plus.

16 sept.
Fort de ma découverte et tout excité par mon acquisition future d’un smartphone qui tient la route, je prends la direction du magasin Orange le plus proche.
« – Salut salut, je viens pour l’offre là, l’iPhone repris machin et tout.
– Ah c’est bien ça. Vous avez imprimé votre bon ?
– Pardon ?
– Il faut remplir un petit formulaire en ligne qui va calculer votre prix de retour. Vous imprimez le résultat et seulement là on pourra procéder à l’échange. Pas de bon…
(si je l’avais pas coupé là, il m’aurait dit « pas de bon, pas de schokobon », j’en suis sur)
Hum non, ça j’ai pas. Et je suppose que je peux pas faire sans ? Genre maintenant que je suis là devant vous, par hasard ?
– Bah non
. »

Donc rentre chez toi. Je remplis le formulaire, lance l’impression et, évidemment, il n’y a plus d’encre noire. #FFUUU

17 sept.
Impression du fameux bon avec une imprimante qui marche et je découvre que l’offre s’appelle en interne « VEGAS ». Tu m’étonnes, 150 boules à rembourser, le mec qui a inventé la promo a du être viré. Ou alors débauché par un producteur de vaseline.
Bref, je retourne au magasin pour faire péter l’iPhone 4.
« Je suis navré, mais il faut vous rendre dans une boutique qui propose le SAV, pour qu’ils puissent récupérer votre téléphone actuel.
– Vous rigolez ? Le SAV est juste là, à l’etage.
– Oui bien sur, mais nous fermons à 17.30 le vendredi
. (inutile de préciser qu’il était 17.32 à ce moment). Vous pouvez essayer dans la rue de Bethune, ils ferment plus tard. »

Je fonce à l’autre magasin, entrée fracassante genre La course au jouet, direction le fameux SAV.

 » – Vous venez pour ?
– Le SAV, j’ai l’offre VEGAS pour vous.
– J’ai peur que ça soit un peu compliqué, il est déjà 17.45, nous fermons à 18h et vous voyez le monde qui est déjà présent… J’ai peur que ça ne soit pas possible.
– Pourtant vous fermez la boutique à 19h non ?
– Oui, mais pas le SAV. »

Donc rentre chez toi. #FFFUUUU. Demain je suis la bas à 8h, tente, réchaud et ravioli et je serais le premier à 10h.

18 sept.
17h, je fonce au SAV. Qui a cru un seul instant que j’allais me lever au fait ? Genre, un samedi en plus. Personne ? Ouais, c’était pas vraiment un piège en même temps. Bref.
17h, j’y suis. Oui, l’offre Vegas, j’ai rempli le coupon, je sais où se trouve la suite, merci.

« – Vous avez ramené votre appareil ?
– Oui oui, il est là, comme prévu depuis 3 jours.
– Vous avez la boite, le chargeur…
– Tout est là. Même l’espèce de trombone pour la SIM et tout (prévoyant le mec ce coup ci)
– Ah, il manque le kit mains-libres.
– ALLEZ VOUS FAIRE METTRE ET FILEZ MOI MON IPHONE 4, JE M’EN BATS LES COUILLES DE VOTRE KIT PIÉTON A LA CON ! QUEL RINGARD UTILISE ENCORE UN KIT PIETON ? #FFFUUUU »

OK, ça c’est ce que j’aurais aimé lui répondre.

« – Hum c’est bizarre, je pensais qu’il était dedans…
– Pas de kit pieton, pas…
– Pas de schokobon, je sais. Pas moyen de s’arranger ? Au pire on deal a 130?, sous le manteau, discretos…
– Ça c’est pas possible monsieur. Mais on peut mettre celui de votre futur iPhone.
– Bah voila, on va finir par y arriver.
– Je vous édite le bon, vous allez chercher votre téléphone et vous me ramenez le kit OK ?
– Si tu savais ou je vais te le mettre ton kit… OK pas ce souci, on fait ça.  »

Là on approche du but. Je descends les marches avec mon offre, je chope le premier commercial et BAM j’envoie la sauce.

« – Monsieur, je veux un iPhone 4. Right – fucking – now.
– 16 ou 32go ?
– C’est quoi la différence de prix ?
– Plus de 100? à peu près…
– Wait, what ? 100? 16go de plus, vous vous foutez de ma gueule ?
– C’est Apple qui fixe les prix. Alors, 16 ou 32 ?
– Bah 16.
– Je vais vous chercher ça.
– Bien aimable.
– On s’occupe de vous ?
– Oui oui, monsieur est parti me chercher un iPhone 4 !
(super fier, torse bombé, ventre rentré)
– L’offre Vegas ?
– Oui !
– Très bien.
– Hum monsieur, il va y avoir un petit problème, on est en rupture de stock sur le 16go.
– #FFFUUUUUU
– On doit en recevoir lundi, si tout va bien.
– Euh ouais, OK. Donc je passe le weekend sans téléphone quoi. Comme j’ai rendu le mien un quart d’heure plus tôt à votre SAV qui, tiens, vient de fermer.
– Je suis désolé, mais on est en rupture nationale apparemment, les colis arriveront que lundi matin… »

Rentre chez toi. Sans téléphone. Tout seul. Sans ami pendant le weekend alors que t’es le mec le plus populaire de tout le campus.

« – Attends Patrick (je sais plus comment il s’appelait le vendeur, mais admettons que ça soit Patrick), il y a Jean Michel qui en a ramené il y a 10 minutes !
– T’es sûre ? Il les a mis où
(ce con, ndlr) ?
– Je sais pas, derrière sûrement.
– Je vais vérifier hein, j’arrive tout de suite.
– Je vous en prie.  »

Insérer ici les 10 minutes les plus longues de ma vie.

« – Vous avez de la chance, c’est le dernier, Jean Michel n’en avait ramené qu’un !
– Ah oui, je suis l’archétype du mec chanceux, lucky boy qu’on m’appelle.
– Allez, on va réactiver votre numéro, et pour 10? on peut vous faire la première synchronisation avec iTunes.
– Bah écoutez c’est gentil mais c’est pas comme si l’offre Vegas impliquait avoir déjà utilisé un iPhone. Je dis ça, je dis rien. No offense. »

Enfin, ca y est, je récupère ma SIM, je paye, vide mes points fidélité, lui refourgue son kit mains-libres et je finally trace ma race à l’appart, tester mon nouveau jouet.

FIN.

Non, sérieux, qui a cru que c’était la fin ? Il reste le meilleur enfin. Quel coup ils m’ont pas fait ? Hein ? Je vous laisse réfléchir un peu. La boutique fermée, c’est fait… Non, la rupture de stock c’est fait aussi… Allez je vous ai laissé un indice en plus… Bon OK, je vais vous le dire…
J’arrive à l’appart, j’ouvre le MacBook, lance iTunes, branche le téléphone… Veuillez insérer la carte SIM, OK, je débranche, je recommence, j’ouvre l’emplacement sur l’iPhone avec le trombone exprès… Et la ça rentre pas ! La carte SIM, elle rentre pas dans l’iPhone 4 ! Il faut une MicroSIM pour l’iPhone 4 ! Parce qu’ils font jamais rien comme tout le monde ! Parce qu’Orange aurait pas eu l’idée de me filer une carte compatible, ça aurait été trop simple !

#FFFUUUUUU.

Je fouine sur le net, trouve un patron pour customiser sa SIM en MicroSIM, lance l’impression et, ah non, toujours pas d’encre.
Voila, bitté en beauté.
J’ai du attendre le lundi matin pour vraiment aller chez Orange à 10h, réclamer une MicroSIM gratuite et courir au boulot activer mon brand new fucking phone.

iphone4

Il sort quand le jailbreak déjà ? #FFFFFUUUUUUUUUU