• Share on Google+

Direction Belgique le weekend dernier. J’étais persuadé de partir aux Pays Bas et me voyais déjà avec un whopper à la main, mais en fait non. Mechelen était la destination finale, au nord de Bruxelles. Mais je vais pas bouder mon plaisir, on allait voir ça :

Et c’était cool. Grave.

On est arrivé un peu à la bourre, le temps de passer prendre les gonzesses (à prononcer « gonezess », avec l’accent du sud of course) et du coup on a vu que la dernière chanson de Suburbia In Ruins. Pas de chance. Vraiment. Non c’était nul. On a rien raté.

Du coup on monte au stand de merch, et là qui voilà, Joel, batteur/chanteur de Confide. Regards confus et embarrassés. J’y vais, j’y vais pas, j’y vais… Non j’y vais pas. Mise en place du stratagème « je regarde le merch », j’approche discrètement, non je suis pas là pour gratter un autographe, c’est faux. Focalisation sur le tshirt avec un Ronald McDonalds. Position pied sur le retour – sauf que le retour c’est un gros couché qui mange un burger, cornes de diables avec la main et combinaison déchirée. J’ai pas eu le réflexe de le prendre en photo, damn me.

« Salut, c’est mon anniversaire, je peux prendre une photo ? » – (en substance, raccourci comme les pubs iPhone). Bah voilà, je me suis fait doublé par les gonzesses. Grey Like Masquerade va commencer, ça va me laisser du temps pour mettre au point mon plan d’attaque pour chiller avec Joel. Le chanteur chante bien au moins, ça change de l’Italie. Un peu répétitif, mais sympa comme groupe. J’avais déjà accroché sur sa voix quand on avait joué avec eux du temps où ils s’appelaient encore Billy Got Spanked. Bon il est temps de remonter, Lower Than Atlantis se branche, et après c’est Confide, ça sera la fin des haricots. Approche latérale, position stratégique dans les canapés juste à coté.

« Hey, I’m Joel ». OMG. Main tendue, prêt à me checker. OMFG. « Euh salut, Florian ». Putain c’est naze. Je sais que c’est pas un groupe de la mort qui remplit des stades hein, mais ça fait bizarre quand un mec d’un groupe américain que t’as écouté 1500x vient prendre de tes nouvelles. Donc oui, on est venu de France pour vous voir, oui c’est awesome, I know. En même temps, tu verras quand t’iras jouer à Paris, tu comprendras pourquoi on est venu en Belgique. Et tu sais quoi Joel ? On va aussi venir de France pour aller te voir à Los Angeles, au Warped Tour. Wow! Seriously ? Et ouais mec. Have you ever been to the US before ? Oui, 2x, mais sans jamais aller au Warped. Et toi l’Europe ? Pas mal hein ? Un peu has been des fois, mais sympa. « It’s my first time, but I think I’m already in love, I’ve been to Australia, Japan, but nothing’s like Europe ». Genre. Ça doit être comme nous, on est blasé de l’Europe et on rêve que de partir aux US, et lui le contraire. Vous allez jouer des chansons de l’album qui va sortir je suppose ? « Yeah, the ones on myspace ». Merde, Lower Than Atlantis commence. « Talk to you later guys ! ». Well, avec plaisir.

Bon Lower Than Atlantis envoie le bois, avec toute la nonchalance des nouveaux punk londoniens. Ça reste propre pour leur style, c’est carré, le seul bémol c’est le public qui apparemment a jamais du entendre parler d’eux, vu comment personne réagit. Autre gros bémol, le drapeau de Chelsea sur le box du guitariste. OK, ils sont champions, mais moi c’est United. Déception profonde. Merci Belgium, maintenant qu’on a joué, on va pouvoir se bourrer la gueule. Vu comme ça, j’achète l’album que j’avais déjà honteusement téléchargé illégalement.

Confide se met en route et va commencer direct avec Can’t See The Forest For The Trees et son Dancer, dancer keep your feet in time and inside the lines scandé par la foule. A peine le temps de jeter un oeil aux gens qui slament qu’ils envoient déjà In Reply enchainé avec leur reprise Such Great Heights. Le combo aura suffit à ravir la Belgique. Les nouvelles chansons nous en mettront plein la gueule avant d’être achevés par If We Were A Sinking Ship. WE WANT MORE, WE WANT MORE, WE WANT MORE. Ouais, 25mn de show ça fait court. Ils reviendront avec Zeal pour un petit rappel. La j’ai pas compris, il leur restait des tubes genre Millstone ou I Never Saw It Coming et ils reviennent pour Zeal. Bref. C’est le moment pour courir au stand de merch et gratter une photo. Et BAM (dedicated to timmy).

confaide

« Would be cool if we meet again in LA, we could hang out together ». OMFG. J’étais à deux doigts de lui dire, ouais Joel, pas de souci, on se fera un burrito ensemble. Plus qu’a croiser les doigts pour qu’on le croise au Warped.

Vous m’excuserez, je passe sur Eyes Set To Kill et I Am Ghost qui étaient respectivement pas trop mauvais et ringard (oui, je suis navré, jouez en cuir avec des chapeaux et du rimmel, c’est ringard, désolé si j’ai offensé votre petit coeur emo-goth. Et les flightcases cercueil aussi c’est ringard).